AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Carry me, away from here. » Keïross -

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Carry me, away from here. » Keïross -   Sam 4 Déc - 22:41




Elle le savait. Elle était revenue. Comment ? Elle ne savait pas. Une étrange sensation la submergea. Allongée sur le sol, elle ouvrit les yeux, soudainement. De fines gouttelettes se trouvaient sur son encolure. Cette dernière image qu’elle avait eu en tête revint. Cette douleur atroce, ou bien même cet arbre. Cette dernière image fût les flocons qui recouvraient cette tache imposante et malodorante. Peut-être que c’était fait exprès. Elle savait que la neige était ce qu’elle préférait. Elle voulût mourir en paix, avec un bon souvenir de sa vie passée. Elle eût mal, bizarrement. C’est comme si elle revivait ce moment. La jument soupira et se leva, avec lassitude. Il faisait frais, et elle voulût s’éloigner. Elle voulût se promener. Pourquoi ne pas profiter comme avant alors qu’elle revit ? Qu’est-elle devenue, en réalité ? Un fantôme ? Une nouvelle Eteith ? Peut-être. Sûrement. Un pas en avant. Deux pas. Trois ! C’était, en effet, une étrange sensation. Elle aurait aimé savoir comment elle était. Avait-elle une trace sur ses épaules ? Ses épaules qui avaient tellement souffert. Elles étaient peut-être déformées ? Eteith ne sentait rien, cependant. Elle s’en fichait royalement, même. Alors pourquoi se lamenter ? Alors qu’elle avait une deuxième chance de revivre ? D’être comme avant ? Elle pourrait rencontrer d’autres chevaux. Et peut-être rencontrer ce Prince Charmant qu’elle en rêvait tant ? N’oublions cependant pas qu’Eteith a changé. Chance à celui qui la remettra dans le droit chemin. Chance à celui qui la fera entendre raison. Chance à celui qui réussira, tout simplement, à lui parler ou à rester en sa présence. Elle n’avait pas découvert les nombreuses contrées qui l’entouraient. Ce nouveau monde où elle se trouvait, dès à présent. D’un pas déterminé, elle prit un pas très lent. Elle ne s’était pas réellement remise, à vrai dire. C’était assez difficile. Mais qu’importe ! Quelques minutes passèrent et Eteith arriva devant un pont ; Un pont de pierre donnant sur les cieux. Mmh ? Elle n’avait pas peur, c’était plutôt amusant. Ce pont amenait à quel endroit ? Au paradis si elle ne l’était pas déjà ? Un sourire se dessina sur les lèvres de la jument. Et ainsi, elle prit ce pont, n’ayant aucune crainte et ayant cette envie d’y être le plus rapidement possible. Elle fût arrivée avant une sérieuse envie de galoper. Mais patience, Eteith. Patience. Il viendra le moment où tu pourras faire, comme avant. Mais prends tout de même conscience de là où tu te trouves. La jument rumina et arriva enfin à la fin du pont. Magique. Plusieurs îles étaient rattachées par des ponts. Les îles Massacheys. Elles étaient toutes différentes. Par laquelle commencer ? Question difficile puisqu’elle n’en savait rien du tout. La première était de sable. Il faisait assez chaud. Le sable était comme brûlant. Eteith hennit, dangereuse. Cela ne lui plaisait particulièrement pas. Rappelons-nous qu’elle sera tranquille que en présence de cette poudreuse glaciale, de ces petites flocons tombant des cieux. Une île composée de neige existait, peut-être. Mais il fallait, sûrement, traverser celle-ci d’abord. Un second hennissement, sourd et froid. Eteith observa autour d’elle. Elle était à des centaines de kilomètres du globe. Nouveau soupir. Alors, essayant d’oublier la chaleur du sable, elle prit ce même pas las, laissant alors son chemin emprunté visible sur ce sable dû par ses sabots.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 2:14

• L'espace de quelques minutes séparées son arrivée de celui de son prédécesseur. Mais il n'en savait rien, pas plus qu'il se doutait d'une autre présence en ces lieux. Qui de censé, qui de nouveaux en ces terres, ignorant tout de ce mon se serait vu oser prendre le pont, menant vers les cieux? Les îles par ce temps, étaient à peine visibles, voilées par les bas nuages blancs. Le gris pommelé avançait, un pas franc, déterminé.L'encolure courbée, le chanfrein en totale opposée avec le sol. Il réfléchissait. Imaginait ce monde peuplé comme jamais il ne l'avait été. Perdu dans des pensées tantôt abstraites, tantôt raisonnées, il engagea son chemin sur le pont de pierre. Le bruit de ses sabots se fit distinctement entendre. Sortant de ses pensées, surpris, il redressa son regard et posa ses yeux sur les alentours. Il venait de pénétrer à l'entrée des îles Mssacheys. Ces îles si particulières, ces si formidables îles... Il eu un léger sourire, ne relâcha pas la cadence de son pas, et continua d'avancer sans la moindre hésitation. Après avoir foulé nombre de fois ces terres, il savait où il se trouvait, savait où il allait. Le temps de gravir le plus bas des sommets aurait put se traduire en une demi-heure, si encore le temps était le même dans ce monde que dans l'autre. Mais à quoi bon?

• Il ne tarda pas à arriver à l'île de sable. La chaleur était là étouffante, créant un désert "volant". Une sensation désagréable, un souvenir horrible, les images de sa mort. Non, décidément ce lieu ne lui rappelait que trop son déclin. Ce jour où il avait sombré, et d'où il n'aurait jamais cru revenir. Quoiqu'il puisse en être, Keïross observa des traces de pas sur le sol ensablé. Un nouvel être? Curieux de connaître qui était cette âme qui avait eu l'audace de monter vers les cieux, il suivi les traces. Ne s'étant jusqu'alors, toujours pas arrêté. Il marcha, peut être bien des minutes, ou des dizaines, il ne su dire, mais il remarqua un peu plus loin, une silhouette équine. Dessinée d'une manière subtile, gracieuse, légère. Il n'y avait aucun doute : il s'agissait d'une demoiselle. Sa robe ébène tranchait particulièrement avec la luminosité du lieu. Un noir profond, un noir comme celui de la mort. Keïross s'arrêta, muscles tirés, oreilles pointées et encolure haute. Ses flans se soulevaient doucement, trahissant la vie qui s'épanouissait dans son corps d'étalon. Il l'observa. Observa l'inconscience, ou peut être l'incompréhension d'un être, qui revenait à son tour de l'au-delà...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 12:39



Finalement, elle appréciait cet endroit. Au fur et à mesure qu'elle marchait, Eteith oubliait la chaleur que dégageait le sable. Ce sable si brûlant. La jument d'ébène se trouvait, en fin de compte, dans un désert. Il n'y avait pas de sorties, rien. Il suffisait, tout simplement, d'aller tout droit. Elle ne pouvait être perdue. Cela était impossible. Elle venait d'arriver ! Mais sait-on jamais sur ces îles Massacheys ... Elles peuvent bien nous jouer des tours. N'est-ce pas ? Se rendant compte que là où elle était ne servait à rien, elle s'arrêta. Regardant autour d'elle, elle remarqua que ce sable .. Il n'y avait que cela. Un soupir. Elle baissa la tête, sentant alors ces milliers de grains chauds. La température était de plus en plus haute. Elle augmentait, petit à petit. Nouveau soupir. Lorsque soudain, elle sentit quelque chose. Quelque chose autre que le sable, autre de ce qu'elle avait pû voir, après s'être réveillée. Quoi donc ? Qui donc ? Elle tourna la tête et le vit. Un autre équidé. Que faisait-il là ? Venait-il de se réveiller, lui aussi ? Où était-il l'oeuvre de l'imagination d'Eteith ? Plusieurs questions se posaient. Elle se retourna, et se mit face à lui. Au premier abord, c'était un étalon. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jument. Une rencontre, mais ne sois pas méchante, Eteith. Essaye, au moins. Écoutant sa conscience, elle s'approcha, d'une cadence assez lente. Une fois arrivée face à l'équidé, elle pût savoir que c'était un étalon ; Par ses muscles, sa silhouette. Il était magnifique. Il était d'un somptueux gris pommelé. Cela ne trahissait pas. Eteith l'observait, de même. Deux filets de buée blanche s'échappèrent de ses naseaux, elle était calme. Cela était plutôt pas mal, pour un début. Alors, elle s'avança, encore et encore, afin de se mettre côte à côté. Eteith le fixait, le jugeait. Flanc contre flanc, elle revint, ensuite, devant lui. Penchant la tête sur le côté, elle plongea son regard mstérieux dans le sien. « Je doute que ce soit mon imagination qui m'offre une si belle chose, devant les yeux ... » Lâcha t-elle avec une voix légèrement étrange. Elle venait de reparler, après sa mort. Sensation étrange, à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 13:54

• Alors elle le vit, l'observa à son tour. Mais il ne bougea pas. Ses muscles toujours tendus gardaient sa posture droite mais dans une ambiance calme et détendue. Il n'avait nul envie de prendre le pas. Il pensait... pensait à ce jour où il avait rencontré pour la première fois depuis bien des décennies un des ses semblables. Voici maintenant une autre âme, arrivée sur les terres. Alors il su qu'il ne s'était pas trompé, qu'Origin Dreamer comme il se permettait de nommer les lieux, n'allait jamais plus être comme avant. Une sensation d'inconnue, mais une émotion agréable embaumaient son esprit. Serait-ce alors le retour de la vie, après sa patience incalculable. Quoique cela puisse être, il la regardait approcher. Sa robe noir ébène semblait se faufiler sur le sable brun. Une panthère effleurant le sol instable. C'est alors qu'il eu un léger sourire. Il avait oublié la beauté féminine depuis toutes ces années à errer seul.

• Puis la jument fin à sa hauteur. Flanc contre flanc. Il ne put malgré son maintient de frémir légèrement. Bien qu'il soit différent, il n'en demeurait pas moins étalon, par ses désirs et ses fondations. Il l'observa, la regarda faire, sans broncher, sans dire mot. Il resta sur place, sa respiration calme, ses oreilles droite, ses yeux d'ambres voilés par ses crins noirs. C'est alors que la jument noire parla. D'une voix plus aigüe comme il n'en avait entendu depuis si longtemps. Serait-ce une approche charmeuse? Keïross ne su répondre. Tout être revenu de la mort n'aurait probablement pas cherché à cela dès le premier instant où il aurait rencontré un autre...
D'un style délicat et discret, il répondit de sa voix rauque, un léger sourire en coin, tentant de dissiper le masque de la jument.

| - Vous seriez bien surprise de remarquer que l'imagination peut jouer des tours...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 14:34

C’était assez étrange de se dire qu’elle n’était pas seule. Ils étaient peut-être une centaine. Ou même plus. Elle n’en savait rien. Le fait d’être revenue, visiblement vivante, lui paraissait insensé mais intense. Le fait de revoir un autre équidé lui rappelait des souvenirs, bien évidemment. D’ailleurs, comment se trouvait son clan ? Triste ? Et ses parents ? Ils devaient être abattus ou .. Eteith avait entendu parler qu’une fois un enfant mort, les parents iraient le rejoindre, au plus vite. Mais où ça ? Là où se trouve Eteith, maintenant ? Pourquoi se poser tant de questions ? Et pourquoi ne pas ignorer celles-ci ? Si on a eu la chance de pouvoir revivre à nouveau, il suffit de profiter. Malgré les choses bizarres qui se passent, comme être à des centaines de kilomètres du globe ou bien rejoindre les cieux par .. Un pont ?! En effet, c’était une approche légèrement charmeuse. Depuis combien de temps avait-elle pas essayer de charmer un étalon ? Mais cela ne ressemblait pas à Eteith. D’habitude, elle est méchante, froide, distante. Pourquoi commencer par la séduction ? C’était peut-être cette sensation qui faisait des siennes. Sait-on jamais. Eteith savait que le regard de l’étalon était rivé sur elle. Tant mieux. Après avoir pris la parole, elle attendit. Elle se demandait comment allait prendre ce nouvel équidé. Mal ? Bien ? Allait-il joué dans le domaine de la séduction, lui aussi ? Quoique .. C’était plutôt amusant de commencer, ainsi. Pour Eteith, en tout cas. Elle ne s’attendait pas à ce sourire en coin, à cette voix rauque. Elle lui rendit aussi ce sourire, baissant le regard. « Vous seriez bien surprise de remarquer que l'imagination peut jouer des tours … » Que voulait-il dire ? Eteith haussa un sourcil, laissant sa tête penchée sur le côté, visiblement amusée. « C’est une possibilité, en effet. Mais en y pensant rien qu‘un peu, là où nous nous trouvons, là où nous sommes, cela peut être … assez rare. » Ironisa-t-elle. Elle faisait allusion à ce nouveau monde. Elle lâcha un soupir, assez discret. Avant de reporter son regard sur l’étalon. Il avait l’air calme, posé, aux aguets. « Je me demande malgré tout .. Comment cette belle chose est arrivée, ainsi. Et pourquoi est-elle là, dans ce désert, tout comme moi ? Rares sont les personnes que j’ai pu croisé. Vous êtes le premier. » Eteith le regardait, encore et encore, fixant ses moindres faits et gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 14:55

• Keïross nota le léger changement dans le ton de la jument. Derrière son assurance, elle semblait aussi vulnérable que n'importe qui. Ignorant ce monde où elle était apparue, ignorant tout de ses secrets, et de ses surprises. Il l'écouta, attentivement, observant chaque détails par ses habitudes de rôdeur. Les manières de la jument étaient quelques peu déstabilisante. Il n'avait eu le temps, ni la pensée de se retrouver dans pareille situation. Le temps qu'il avait passé ici avait usé son tact et son répondant. Cela reviendrait-il un jour? Probablement, Keïross pour le coup n'en doutait pas, mais à l'heure actuelle, il ne se trouvait pas en mesure de jouer un jeu de suspicions, ou de sous-entendus.
Ses yeux, toujours rivés sur la jument, étaient d'une couleur ambre et or, mêlée à du noir profond sur les pourtours. C'était une des marques qui étaient apparues lors de son "arrivée" sur les terres. Chose d'abord effrayante de se retrouver ainsi, puis finalement charmante... Ses crins épais et noirs étaient de bons moyens pour camoufler ceux-ci, évitant ainsi l'inquiétude d'un prochain. Mais à vrai dire, Keïross en avait jusqu'alors oublié la particularité...

| - Croyez-vous qu'il y ai milles moyens de se retrouver en ces lieux, damoiselle? Il releva l'encolure, l'observa d'un coin d'œil discret. | - Serait-ce trop poussé d'avoir imaginé votre mort, avant votre arrivée? Des questions qui n'attendaient pas de réponse. Une certaine manière pour déstabiliser la jument, et peut être rejouer de ses sens...

• Il observa sa réaction, calme, posé. Il la jaugeait, reprenant peu à peu de sa force d'autrefois. Bientôt il serait de retour, cet être aux milles passés. Mais l'heure n'était pas encore arrivée. Il ne voulu pas paraître mauvais aux yeux de la jument, car tout simplement il ne l'était pas. Alors il acheva son court discours, d'une voix toujours aussi rauque...

| - Quel est donc votre nom...?

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.


Dernière édition par Keïross le Dim 5 Déc - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 15:39

Eteith observait. Elle n’aimait pas vraiment être ici, à rien faire. Cela se voyait, à certains moments. En effet, on pourrait la voir en train de bouger, de mettre son poids du corps plus sur un membre qu’un autre. L’envie de galoper devenait de plus en plus forte. Eteith ne restait pas en place, en fin de compte. Après avoir demandé comment cet étalon était arrivé en ce monde et pourquoi, il se trouvait ici. Des questions banales, pour elle. Mais ils faisaient connaissance, n’est-ce pas ? Elle voulait savoir comment il avait quitté les siens, pour quelle raison. Il y a différentes façons de mourir. Certaines sont plus douloureuses que les autres, d’autres le sont un peu moins. Une mort fait toujours souffrir. Que ce soit l’être en question, ou bien ses proches. Elle fera toujours mal. Toujours. « Croyez-vous qu'il y est milles moyens de se retrouver en ces lieux, damoiselle ? Serait-ce trop poussé d'avoir imaginé votre mort, avant votre arrivée ? » Entre temps, il avait relevé l’encolure, observant Eteith. A quoi jouait-il, au juste ? Étrangement, la jument changea ; Dans son regard, surtout. Le jeu de séduction cessa, dès à présent. Et elle redevint, elle-même. A nouveau, ces filets de buée blanche s’échappèrent de ses naseaux devenant, de plus en plus, enfiévrés. Son regard devint plus dur. Elle éprouvait un sentiment spécial, cette haine ainsi connue l’envahit. Elle ne savait pas quoi répondre. Que voulait-il qu’elle lui réponde ? Il prenait cela pour un jeu, lui aussi ? Qu’importe. Elle secoua la tête, fixant le sable. « Ce n’était qu’une question. » Lâcha-t-elle d’un ton froid et distant. Elle n’était pas susceptible. Sauf, qu’elle n’appréciait pas certaines façon dont on la prenait, tout simplement. Plusieurs idées se mélangent dans sa tête. « Quel est donc votre nom … ? » Demanda-t-il. Il voulait savoir son prénom ? Pourquoi ? Elle reporta son attention sur l’équidé. « Pourquoi ? Cela vous intéresse vraiment ? J’en doute, fortement. » Elle voulait vraiment savoir pourquoi. C’était stupide ! Un nouveau soupir, signe de exaspération. « Eteith. »
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 15:54

• Le changement brutal de comportement de la jument, indiqua à Keïross que d'une certaine façon, il avait touché un point sensible. Ainsi donc cela était le véritable visage de cette dénommée Eteith... Keïross continuait de la regarder. Pas comme l'on regarde quelqu'un de tout son long, mais il regarda dans les yeux, ne lâchant guère prise. L'étalon n'était pas dans un jeu, il ne l'avait jamais été. Il ne pouvait qu'imaginer que ce monde ne soit que rêve, que sa vie s'était véritablement éteinte il y a de cela bien des décennies, mais cela était faux, totalement faux. Il le savait parfaitement, et ne le cachait point. L'absence de concitoyens dans ce monde avait refoulé beaucoup de ses sentiments, de ses émotions. Keïross tâtait désormais avec engouement chaque plaisir, chaque sensation à procurer aussi bien l'inquiétude, la colère, la tristesse ou le bonheur. Des faits qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps. L'idée pouvait paraître barbare, cruelle, mais qui n'aurait pas éprouvé un plaisir fou à rejouer de ses sens après tant d'années fondu dans l'oublie? Personne, oui, probablement personne.

• Le nom de la jument avait résonné en écho, comme celui de sa rencontre précédente. Telles des âmes qui seront à jamais gravées dans son esprit : celles qui auront fait revivre les terres fantastiques. L'idée était plaisante, mais aussi inquiétante. Les âmes n'étaient toutes pas belles, était-ce donc le début de la fin? Keïross ne put répondre à cette question, il ne pouvait y répondre, tout simplement il n'était pas devin. Serait-ce les seules âmes également? Il ne pouvait y répondre, mais rien était à l'avantage de cette hypothèse... Il regarda alors le lointain, les autres îles visibles plus au loin. Lui aussi ne voulait pas rester ici, trop de souvenirs mauvais le submergeaient ici.

| - Et bien, ...Eteith... que diriez-vous de quitter les lieux à présent? Je doute fort que celui-ci vous plaise plus que moi.... Reprenant un ton plus neutre, plus apte à une conversation calme et normale...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 16:27



Après lui avoir lâché froidement son nom, elle attendit. Cet étalon n'était pas un joueur. Hum, non. Elle le voyait dans son regard. C'était comme une évidence. Pourquoi se comporter, ainsi ? Dommage. Ce " début " de jeu de séduction amusait Eteith plus qu'autre chose. Les belles histoires ont toujours une fin, n'est-ce pas ? Mais cette séduction cachait ce véritable visage, en effet. Eteith apprécie l'inconnu. Devoir révéler sa propre identité n'est pas forcément excitant. Le gris pommelé la fixait, toujours. Les deux regards entremelés. La jument ne savait pas si elle devait l'apprécier ou non. C'était différent. Pourtant, c'est le premier équidé qu'elle rencontre. Il ne faudrait pas que ce soit un ennemi ! Etant donné qu'elle l'observait toujours autant, elle remarqua qu'il avait fixé un autre point ; Les autres îles, sans doute. Elle sourit mais que très légèrement. Il fût tellement léger que l'on pourrait croire que ce soit de l'hypocrisie ou bien de l'ironie. « Et bien ... Eteith ... que diriez-vous de quitter les lieux à présent ? Je doute fort que celui-ci vous plaise plus que moi ... » Employant un ton plus calme, sa colère cessa. Ils étaient enfin sur la même longueur d'onde. Ce n'était pas trop tôt. Elle s'approcha de l'étalon, mais avec distance pour se mettre à ses côtés. « En effet, oui. Je préférais qu'on aille ... Ailleurs. » On voyait dans ses paroles qu'elle était moins bavarde. Mais peut-être qu'avec le temps, cela cessera. « Et vous ? Je pense que je suis en droit de savoir votre nom, n'est-ce pas ? » Elle pencha la tête sur le côté avant de faire quelques pas en avant. C'était enfin le départ pour galoper ?! Peut-être. Mais par respect, elle attendit l'étalon, tournant la tête vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 16:41

• Elle sembla apprécier l'idée, et lorsqu'elle vint se poster à ses côtés pour prendre le départ, il sourit légèrement, satisfait de ne pas s'être trompé. Il ne tarda pas à prendre le pas, puis le trot. Des allures plus relevées que celles des chevaux ordinaires. Un ton quelque peu espagnol, du sang-chaud coulant dans ses veines, malgré l'apparence compact qu'offrait la vision de son physique. Il ne mit pas longtemps à divulguer son identité, il lui devait bien cela. Vérité pour vérité, si tant bien ce qu'elle lui avait dit l'était... Mais il ne pouvait que le croire, personne ne pourrait dire le contraire, ou confirmer ce qu'elle était. Comme pour lui/

| - Keïross ... ce nom sortit doucement. Il n'était pas certain que cette identité soit vraie. A vraie dire il se doutait qu'elle ne le soit pas. Mais dans tous les cas, c'était désormais son identité. Un nom oublié, puis un nom trouvé. Le début d'une nouvelle Aire...

• Machinalement, son trot le conduisit à courber l'encolure, la nuque plutôt vers le haut, et la queue trainant derrière. Il avait prit garde à ne devancer, ni à se faire distancer par la jument, tâchant de rester à ses côtés par le simple respect qu'il pouvait témoigner à un individu qu'il ne connaissait que trop peu. Il avait prit la direction des îles de pierres. Des roches impressionnantes perçant les entrailles de la terre. Un endroit tantôt froid, tantôt banal mais à l'ambiance toujours majestueuses....

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 18:28



Une fois sa demande, elle l'attendait. En fin de compte, Eteith pourrait l'apprécier. Si cela n'avait pas été le cas, elle serait partie au grand galop, profitant comme jamais. Notre jument faisait un effort, il devait être satisfait cet étalon ! Non ? Pour elle, galoper, c'était une liberté. Une liberté où on a la possibilité d'oublier certains problèmes, de passer à autre chose, de profiter, tout simplement. Elle en rêvait de cette liberté. D'ailleurs, cela aurait dû se passer avant l'accident. Pourquoi être restée dans cette forêt dangereuse ? Elle le sentait, en plus ! Mais Eteith est têtue. Ce n'est pas facile de la faire changer d'avis. Oh non. Le gris pommelé commença à trotter, essayant d'être à la même allure que la jument. Il attendait à ce que les deux chevaux soient côte à côté. Bon point. C'était peut-être juste par respect. Eteith ne savait pas. « Keïross .. » Keïross, tel était son nom. D'après son ton, il n'avait pas l'air certain. Qu'importe, cela ne faisait rien. Eteith ne répondit pas. Peut-être juste par le biais d'un hochement de tête, et un sourire en coin. Elle en profita pour l'observer, du coin de l'oeil ; C'était vrai, il était magnifique. L'encolure courbée, la nuque haute. Instinctivement, elle panacha sa queue. Et ils arrivèrent à une autre île après avoir traversé un pont. Il faisait frais par rapport à l'île précédente. Eteith apprécia davantage. Elle ralentit la cadence, et finit par s'arrêter, observant autour d'elle ; Il y avait des roches impressionnantes. C'était comme magique. La jument n'avait pas fini d'en voir. Elle adorait. Keïross, à présent. « C'est un endroit magnifique. » Elle ne savait pas par quoi commencer. Elle savait qu'elle devait entamer une nouvelle conversation. Sois gentille, Eteith. Sois gentille. « Vous avez l'air de connaître les lieux .. Je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 18:43

• Le temps de passer le pont, leurs sabots martelèrent la pierre grise,des bruits sourds résonnant dans les airs. Il ne su combien de temps exactement ils avaient avancés sans mot, mais bientôt ils atteignirent leur but principal. Chaque fois qu'il venait ici, Keïross ne pouvait s'empêcher d'être époustouflé par la grandeurs des roches, la brutalité des pics, le polissage des rondeurs, et l'ambiance surnaturelle qui émanait des lieux. Décidément, même après tout ce temps, ce monde continue perpétuellement de le surprendre. Se sentant inutile, terriblement petit et insignifiant parmi ce monde extraordinaire.

• Puis la jument fini par parler. Keïross passa alors son regard des hauteurs, sur la silhouette d'Eteith. Il sourit doucement, approuvant son commentaire. Ô que oui ce lieu était magnifique. Splendide. Magique. Éternellement fantaisiste. Elle enchaîna sur une question qui ne pouvait pas ne pas arriver. Il s'approcha alors du rebord de l'île, regardant le lointain en contre-bas. Il soupira presque, observant de ses yeux ambrés l'immensité du monde. Il ne prit pas la peine de regarder la jument derrière lui. Il se doutait que peut-être, elle viendrait voir par elle même les particularités de cet univers. En attendant, regardant au loin, sa voix rauque se perdit dans le vide...

| - De tout ce temps vécu je ne peux qu'en connaître les moindre recoins.. Il sourit, et eu un mouvement de tête, tel un léger hoquet. Il eut alors un nouveau soupire, de bienséance, et regarda plus vers le bas. | - Est-ce les premières terres que vous foulez en ce monde?
.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 19:38

Eteith avait profité de faire quelques foulées au galop. C'était amusant, rafraichissant, bien, génial. Cette liberté tant attendue, ce rêve enfin exaucé. Tout allait pour le mieux. Il fallait attendre, juste un petit peu. Ce monde allait lui plaire. Elle le savait. C'était une évidence, aussi, à nouveau. La jument voulût que le temps s'arrête, afin qu'elle en profite pleinement. Elle aussi, elle se sentait petite et insignifiante. Un monde gigantesque et extraordinaire s'ouvrait à eux. Plus que magique. Elle ne saurait décrire cela, tellement c'est beau. Satisfaite, elle tourna la tête vers l'étalon ; Il n'était plus là. Keïross s'était éloigné, un peu plus loin. Que faisait-il, exactement ? Il se trouvait au bord de l'île. Y avait-il un vide ? Il avait l'air de regarder le lointain. Loin de se qu'on pourrait imaginer, cet étalon a l'air rêveur, toujours dans ses pensées. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jument. Et en effet, il connaissait le coin. Du moins, c'est ce qu'il dégageait. Eteith ne perdit pas de temps pour le rejoindre, afin de plonger son regard dans ce lointain si merveilleux. Bien plus que magique, en vérité. « De tout ce temps vécu, je ne peux qu'en connaître les moindres recoins ... » Il lui adressa un sourire. « De tout ce temps vécu ? Cela fait longtemps que vous êtes ... ? » Eteith ne voulait pas le brusquer. Cela pouvait ramener certains souvenirs. L'étalon soupira. Mmh. Il regarda alors un peu plus loin, un peu plus bas. « Est-ce les premières terres que vous foulez en ce monde ? » « En effet, oui. Ce sont les premières terres. Je ne m'attendais pas à cela, personnellement. On ne s'attend pas à quelque chose d'aussi spectaculaire après la mort. » Eteith parlait plus calmement, son ton devenait de moins en moins dur. Elle se sentait en sécurité en compagnie de Keïross.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Dim 5 Déc - 20:45

• *Attendons nous véritablement quelque chose?* Keïross laissa cette question en suspend dans son esprit, et redressa l'encolure, sentant la brise fraiche effleurer son pelage pommelé. Une douceur exquise et envoutante...

| - Alors vous serez encore bien surprise.. Ses yeux d'ambres et son visage se tournèrent vers la jument. Son toupet ne cachait désormais plus la particularité de ses yeux. Il plissa un coin de lèvre, puis, curieux de savoir ce qu'imaginait la jument, ne parvint pas à se retenir de poser cette question : - Comment imaginez-vous le reste de ce monde? Il semble si parfait, si étrange. Les premiers temps j'ai cru voir ce que j'ai toujours souhaité, mais le temps m'a conduit à me tromper. J'aimerai savoir ce à quoi vous vous attendez...?

• Ce comportement, cette curiosité pouvait paraître déplacée, étrangement inattendue. Mais il voulait savoir ce que les autres pensaient de ce monde. Pour Keïross, il n'avait presque plus aucun secret, et à présent, il voulait ressentir de nouveau ce que l'on pouvait ressentir lorsque l'on arrive sur les terres, démunis, innocents. Le monde le surprenait peut-être, mais probablement pas au même degré que pour les autres, du moins, plus maintenant songea t-il. Il continua de regarder la jument, calme, attendant sa réponse avec une attention toute particulière.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Lun 6 Déc - 21:57

Eteith avait avoué qu'elle était " nouvelle " dans ce nouveau monde. En effet, elle n'aurait jamais eu cette idée là, surtout si c'était pour un inconnu. Keïross .. Cet étalon n'était pas un inconnu, elle le considérait comme le chef dominant de ces terres. Elle eût cette impression pour toutes les connaissances de celui-ci. Elle l'admirait. Le fait d'avoir une idée qu'il soit le dominant, cela lui évoquait, à nouveau, son passé ; Son clan. Lorsqu'elle était vivante, elle aimait désobéir, enfreindre certaines règles. Cela était plus amusant, non ? C'était sa façon de penser, après tout. Aux côtés de l'étalon, elle fixait toujours le lointain, ayant bizarrement une envie d'y sauter, de prendre . Que risquait-elle ? Mmh ? Elle était morte ! Elle soupira. « Alors vous serez encore bien surprise ... » Encore ?! Le regard de l'étalon était rivé sur elle, Eteith le savait. « Comment imaginez-vous le reste de ce monde ? Il semble si parfait, si étrange. Les premiers temps, j'ai cru voir ce que j'ai toujours souhaité, mais le temps m'a conduit à me tromper. J'aimerais savoir ce à quoi vous vous attendez ... ? » La jument fût surprise, rien qu'un instant. Elle porta son attention sur lui, remarquant ce léger sourire au coin de la lèvre. « Mmh. En vérité, je l'imagine ainsi ; Parfait et étrange. Je ne m'attendais pas à cela, à un pont qui mène vers les cieux, à des pierres immenses mais magnifiques, à ces îles si .. Intriguantes. Je sais, tout de même, que je n'ai pas fini d'en voir. Mais d'après ce que vous me dîtes .. J'ai bien peur de me tromper. Pourquoi dire cela, au fait ? Pourquoi vous vous êtes trompé ? » Elle aussi, elle était curieuse. Tout ce monde porte à confusion, en effet. Mais, à son tour, elle attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Lun 6 Déc - 22:23

• Keïross l'écouta, s'imprégnant de chacun de ses mots, de ses émotions. Il passait de temps à autre son regard sur l'horizon, attirait par cette immensité comme une pure sauvagerie fantastiques. Quand elle eut fini, ce fut pour lui demander quelque chose. Cela remontait loin dans ses souvenirs, mais c'était probablement la seule chose dont il se souvenait parfaitement. Une rêverie dans l'au-delà et même avant. Comment déjà, l'avait-on décrit dans l'autre monde? Fou? Fantaisiste? Plein d'imaginaire? Malgré ces anciens propos, il savait maintenant que beaucoup seront à le croire, car ce monde n'est que la preuve de ses espérances...

| - C'était avant, il y a bien longtemps... dans le monde d'où nous venons probablement tous... Il marqua une pause, tâchant de choisir avec tact chacun de ses mots. Des mots pouvant illustrer le mieux possible son passé, son si lointain passé... - Toute cette vie qui avait durée 29 ans ne fut que l'illusion de ce monde. Pour tout vous avouer Eteith, on me prenait pour un fou. Quoiqu'il en soit j'y ai toujours cru |pas à un monde après la mort| mais à un coin de magie dans le monde d'avant... Il prit une pause, soupira doucement, et reprit calmement : - Des rêves, des souhaits, peut-être bien que des désirs et des envies, je ne me souviens plus très bien. J'ai vu ce monde, où quelques parties durant toute cette existence. Quoique furent mes visions, elles furent pour la plupart erronées mais non pas dénuées de fantaisies. Ma croyance en parvenant ici, en ai-je conclu, n'étais alors que faussée.

• Il posa alors son regard sur la jument, calme. Il ne se sentait ni hiérarchiquement supérieur, ni inférieur. Juste à part égale, car les âmes n'ont pas de meilleur ou de pire. Ainsi ce monde demeurera prospère, toujours était cette idée qu'il s'en faisait.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Mar 7 Déc - 22:05

La réponse de Keïross lui parût légèrement intriguante. Elle aurait aimé en savoir plus, encore et encore. Pour Eteith, on ne pouvait pas se tromper. Surtout pour cela, pour un monde aussi spectaculaire. Cela n'était pas cohérent. Pas cohérent du tout. Elle garda son attention sur l'étalon gris pommelé. Il avait l'air de réfléchir, d'être toujours dans ses pensées. Amusée, l'attente ne fût pas spécialement longue. « C'était avant, il y a bien longtemps ... dans le monde d'où nous venons probablement tous ... Toute cette vie qui avait duré vingt-neuf ans ne fut que l'illusion de ce monde. Pour tout vous avouer Eteith, on me prenait pour un fou. Quoiqu'il en soit j'y ai toujours cru ( pas à un monde après la mort ) mais à un coin de magie dans le monde d'avant ... Des rêves, des souhaits, peut-être bien que des désirs et des envies, je ne me souviens plus très bien. J'ai vu ce monde, où quelques parties durant toute cette existence. Quoique fûrent mes visions, elles furent pour la plupart erronées mais non pas dénuées de fantaisie. Ma croyance en parvenant ici, en ai-je conclu, n'était alors que faussée. » La jument acquiesca en guise de réponse, comprenant l'étalon, enfin essayant. « Je comprends. Pourquoi vous avoir pris pour un fou ? Ce n'est pas vrai. Personne n'est fou, chaque personne a sa manière de faire, de penser. Sur ce point, je ne comprends pas tout. » Un sourire se dessina sur ses lèvres. « Personnellement, malgré que je ne vous connaisse pas, je vous trouve très intéressant. Votre manière de parler, d'expliquer, est agréable. Toujours est-il que ... Même si vous vous êtes trompé, d'après vous, il ne faut pas rester avec cela en tête. Faisons avec, n'est-ce pas ? Je vous tiendrai au courant de ce que je pense de ces nouvelles terres. » Un nouveau sourire. Eteith l'appréciait. Keïross était le genre d'étalon où elle pouvait avoir un sentiment " positif ". Rien que d'y penser, elle baissa la tête. « Un jour viendra où, peut-être, je penserai comme vous. Je sais que depuis que je suis ici, depuis que l'on m'a arraché la vie, j'ai changé. Alors, pourquoi ne pas changer d'avis ? » Elle posa son regard sur le lointain, devenant de plus en plus vide.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Mer 8 Déc - 0:57

• Il fut un temps où il aurait put croire à leurs dires, à leurs critiques, mais bien longtemps ce temps était résolu; La peur de l'inconnue, la différence et la liberté de l'âme, tant de détails menant à faire craindre, et être jugé. Mais il en avait que faire, après tout, quoi qu'étaient les dires, bons ou mauvais, il n'en demeurerait jamais un autre, car l'esprit n'est jamais influençable, contrairement à ce que l'on peut croire. Du moins c'était l'idée qu'il s'était faite de son long parcours, lorsque la jument répondu à son court récit.
L'adoucissement dans le ton qu'empruntait la jument était ressenti par Keïross, qui trouva pour l'occasion sa présence des plus agréables. Elle semblait assez perdue, ne sachant où réellement se situer dans un pareil univers, de plus, que savait-il de son passé? Avait-elle eut une vie longue, prospère et entourée? Ou bien tout le contraire... il sera un temps où ceci ne sera plus un mystère...

• Ses sourires furent un régale à ses yeux. Non pas la magie du geste, mais la fantaisie de l'âme. Des signes biens naturels que l'on oublie de voir dans l'autre monde, mais qui deviennent si précieux lorsque la vie n'a plus de partage. Il l'écouta cependant, attentif, toujours, d'une prestance sereine comme il l'avait toujours été. Elle acheva alors de parler, et Keïross, n'a doux mouvement de tête, acquiesça, ajoutant calmement.

| - Il n'est jamais trop tard, en effet. Il esquissa un léger sourire sur ses lèvres, puis, après un instant de silence, il proposa simplement - Que diriez-vous de poursuivre notre chemin? Il l'a regarda de ses yeux ambres, redressant l'encolure, tirant la nuque vers le haut pour passer son visage vers l'arrière. - ...je suis certain que cette île vous plaira.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Mer 8 Déc - 18:47

Que d'aveux de la part d'Eteith ! Tout d'abord, des aveux sur la réponse du bel étalon, se tenant à ses côtés. Et d'autres, sur ce qu'elle ressentait pour lui. " Ressentait " était bien un grand mot. Elle le connaissait à peine. Mais où est le problème ? Eteith pouvait déjà se faire une petite idée sur celui-ci, non ? En y pensant, elle eût un petit sourire malicieux et amusé. Laissant son regard se perdre dans le lointain, elle s'imagina .. Quelques temps après. Sera t-elle toujours ainsi ? De sa robe ébène, de ce caractère .. Lunatique, en fin de compte ? Peut-être. Peut-être pas. Elle imagina aussi Keïross, toujours aussi serein et élégant. Ils étaient côte à côte comme à l'heure actuelle, regardant ce monde, regardant si d'autres chevaux allaient les rejoindre. Ils attendent, encore et encore. Jolie pensée, elle revint à l'instant présent, tournant la tête vers le gris pommellé. Il lui avait répondu qu'il n'était jamais trop tard. Non, il n'est jamais trop tard. Il faut profiter de ce qu'on nous offre. Il faut rattraper le temps gâché, ou inutile. Rattraper de certaines erreurs, ou bien en faire des nouvelles. Eteith ne risquait rien, à présent. Keïross, non plus. « Que diriez-vous de poursuivre notre chemin ? » Il lui avait sourit, elle aussi. Sans répondre, elle s'écarta pour s'avancer, faisant quelques arrêts, afin qu'elle attende l'étalon. Cette fois-ci, ce n'était pas par respect. C'était par sympathie. Les chevaux de ce monde étaient-ils tous ainsi ? Agréables, et mystérieux ? La jument ne sût que répondre. Keïross était le tout premier. Se concentrant sur le paysage qui s'offrait à elle, elle remarqua que les deux chevaux avaient quitté le domaine des Pierres. Ils étaient à présent à celui des Glaces. Après avoir franchi le pont, des flocons tombaient déjà. L'enthousiasme et la gaiété étaient visibles chez Eteith. Elle redevenait une petite pouliche, dans ces moments là. Elle s'arrêta et regarda Keïross. « J'ai toujours vécu, ici. Ici ? Là où tombent les flocons, là où le froid est présent mais devient agréable, là où la poudreuse s'affaisse sous nos sabots, là où devient libre l'espace d'un instant. » Encore des aveux ... Cela pouvait ennuyer l'étalon, mais elle s'en fichait. « C'est ce que je préfère. » Elle sourit, fixant un autre point. « J'espère que vous appréciez, Keïross, seul étalon de ce monde, que je connais. »
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Mer 8 Déc - 20:38

• Le jument eu choisis, et les voici désormais de nouveau en chemin. Les roches étaient hautes, surplombants parfois les hauts pins. Des formes spectaculaires, et parfois ici et là quelques gravures désignant certains dons de ce monde. De biens étranges symboles pour ceux qui ne connaissaient pas. La jument ne les avait probablement pas remarqué car elle n'eut aucune réflexion à leur sujet. Alors Keïross ne dit rien, et continua à marcher à ses côtés. Le pont fut rapidement découvert, il menait un peu plus en hauteur, vers les glaciers et la poudreuse abondante. Ses sabots furent assez adroit pour ne pas glisser sur les derniers espaces de roches, le froid et la neige fondue ayant provoqué quelques fines nappes de verglas.

• Il constata que la jument semblait à l'aise en ce lieu, chose assurée lorsqu'elle lui dit qu'elle avait toujours vécu dans ce genre d'endroit, que la poudreuse elle l'appréciait. Keïross aussi aimait ces petits cotons qui pleuvaient, virevoltant dans les airs et dans tous les sens quand le vent s'élevait. Ses sabots devinrent noirs, noir d'humidité, ils plongèrent à plusieurs reprises, dans le rythme du pas dans la poudreuse. Ses crins devinrent en un rien de temps de long filet noir d'ébène, parsemés de ces flocons qui tombaient par centaine à chaque petite seconde. Son regard s'était levé au ciel pour regarder ces innombrables flocons tomber des cieux, mais les mouvements dynamique de la robe ébène de la jument attira son attention. Son pelage si sombre se découpait brutalement dans ce monde d'un blanc immaculé, et pourtant elle était en totale harmonie avec l'ambiance de ces hauteurs. Il sourit, peut-être bien sans s'en rendre véritablement compte, mais il le fit. Ses oreilles se pointèrent, écoutant ce qu'elle disait, puis dit alors...

- C'est un magnifique paysage, je dois l'avouer. Il continuait de la regarder. Un détail pointa le bout de son nez, et il ne put que prendre ce qu'on lui proposa. Pas des moindres cependant. - - Vous avez toujours vécu dans de pareils lieux?

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Mer 8 Déc - 21:12

C'était magnifique. Tout était magnifique. Que ce soit le paysage ou bien même Keïross. Eteith était aux anges. La neige était ce qu'il fallait pour calmer ses sauts d'humeur, par exemple. C'était tout simplement parfait. L'envie. Cette envie de galoper devenait de plus en plus opressante ou on ne sait quel sentiment. Elle savait qu'elle n'allait pas attendre beaucoup, mais il reste un temps. Toujours, quoi qu'il arrive. Son regard posé sur l'étalon, il avoua que ce paysage féérique était magnifique. Un point commun, un bon point ! Eteith sourit, satisfaite. « Vous avez toujours vécu dans de pareils lieux ? » La jument baissa le regard, avant de répondre. Les flocons recouvraient sa robe d'ébène, elle aussi, était magnifique. « J'ai peut-être exagéré sur certains termes. Mais, j'ai passé énormément de temps en ces lieux. Ma vie se résume à cela, et ma mort aussi, malheureusement. Avant de rejoindre ce monde, je faisais partie d'une sorte de clan. On était plusieurs chevaux. Et le dominant aimait se poser auprès d'une montagne malgré les tempêtes de neige. Il trouvait cela chaleureux, vous savez ? Nous étions tous habitués à la poudreuse, au froid. C'est de ce fait que l'adoration est née. A présent, c'est le seul endroit où je me sens mieux. C'est assez étrange, en vérité. » Elle marqua une petite pause, faisant un léger sourire en coin. « De plus, la fin de ma vie s'est passée dans cet endroit, dans une forêt, plus précisément. Mais, je doute que cela vous intéresse. Vous voulez ... ? Quoiqu'il en soit, ce n'est pas pour cela que je déteste tout ceci ! » Deux filets de buée blanche s'échappèrent de ses naseaux. Il faisait de plus en plus froid, étrangement. « Je considère alors, que j'ai toujours vécu, ici. Je considère cela comme .. Un certain chez-soi ? » Elle pouffa, discrètement, avant de redevenir sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   Jeu 9 Déc - 19:16

• Keïross écoutait la jument, tout en passant son sabot dans la neige, pour en relever la poudreuse, dans un geste dynamique. Les jets de poudreuse contre ses flancs et ses postérieurs étaient particuliers mais assez amusant à ressentir. Il gardait cependant un attention sérieuse et impliquée dans ce que disait la jument. Il fini par arrêter, lorsqu'elle fit une pause. Il n'eut pas eu besoin de prendre beaucoup de temps pour se rendre compte qu'elle lui dévoilait beaucoup sur elle : sa vie, son adoration pour ce genre de lieu... il n'en demanda pas plus lorsqu'elle approcha du sujet de sa mort, il comprenait sa gène, ou plutôt son trouble, et par respect pour elle et pour garder même le peu de confiance qu'elle avait put avoir en lui, il se tut.

- Il est très important de se sentir chez soit quelque par. Le monde est vaste, et un "foyer" comme vous en parlez est des plus précieux dans l'immense inconnue. Il la regarda, naturel, sincère, ses yeux ambrés toujours posés avec délicatesse sur elle. - - .... de ce fait j'imagine que vous ne devez pas être une grande voyageuse? Cela n'était ni un compliment, ni une critique, juste un constat qu'il eût cru découvrir.

• La plupart du temps, Keïross se sentait chez lui partout, même dans les lieux les plus improbables... C'était son âme vagabonde, qui de ce fait, entrainait chez lui la sensation d'appartenir toujours aux mêmes terres. Il ne su véritablement si cela était une qualité ou un défaut, quoiqu'il en soit, de cela, il en était certain.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Carry me, away from here. » Keïross -   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Carry me, away from here. » Keïross -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin Questrian :: ORIGIN'QUESTRIAN HOMEPAGE :: MASSACHEYS :: LE VOL DES MONDES, PAR DELA MES CROYANCES-
Sauter vers: