AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Ven 17 Déc - 19:37


Dans les méandres d'un temps oublié
• Il fut un temps la cruauté des lieux résidait en ces possesseurs. Satan même n'aurait pu égaler leur soif de miséricorde. J'en parcours maintenant les vestiges. Un désert de vivant qui semble pourtant puiser sa source dans les basfonds, aussi véritable que vous à mes côtés. Je regarde, je ressens, ces peurs, ce monde que je n'ai pas connu, pourtant j'imagine. J'ai peur d'imaginer, ce qui il y a d'illustres années, a été la naissance du mal...

• Voilà le silence imperturbable de ce monde. Ses sabots se posaient avec plus d'hésitation qu'à l'ordinaire. Glissant. La glace à ses pieds ne permettait pas à un appuie stable. Le calme était tel qu'il entendait sa douce respiration. Ses naseaux soufflant une fine fumée blanche. Il faisait froid, il faisait chaud. Les températures s'était-il rendu compte montaient et descendaient à des vitesse ahurissantes. Il cru d'abord perdre la raison, oublier ses sens tels qu'il les avait toujours eut, toujours ressentis, mais il se rendit compte rapidement que la source de ces changements n'était pas ce qu'il croyait. Il repéra, des reflets d'or et rouge se refléter sur les stalagmites de la taille de grands pins. Il sembla se faufiler entre une forêt de glace, suivant les lieux inconnus. Keïross était lui même surpris de ne pas avoir encore découvert ces terres après tout ce temps passé dans ce monde, pourtant les légendes avaient murmurées à son esprit les cruautés que ces terres avaient portés.

• Puis il s'arrêta. Brusquement. De la glace et quelques flocons de poudreuses tombèrent vers un fleuve. Un fleuve si étrange. Il recul,a aveuglé par la lueur persistante qui émanait de ce liquide. La chaleur brute lui brulait le visage et coupait sa respiration. Il mit quelques temps à ses remettre de ses esprits, son corps massif appuyé contre une stalagmite. Il regarda alors, le fluide visqueux glisser tout le long, bouillonnant, aussi magnifique que terriblement dangereux. Il resta là, muet, devant un spectacle qu'il n'aurait jamais cru imaginer. Il ne savait expliquer comment la glace côtoyait le feu sans fondre, comment le feu côtoyait la glace sans geler. Il ne su voir d'où ce magma venait, il n'en voyait pas le volcan, les fins fonds se perdant à l'horizon. Une barrière infranchissable qu'il se surpris à désirer. Pourquoi ne pas essayer? Il n'en fit rien. Un instinct, c'était quelque chose qu'il ne fallait pas faire. Une présence maléfique, dangereuse rôdait, il l'a sentait. Un mouvement attira alors son attention, une ombre, furtive, disparue. Il se sentir épié et recula. Puis un reflet... une silhouette, qui était donc cet inconnu?

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Ven 17 Déc - 21:46

Un étalon de robe palomino et de race morgan, se promenait ici. Cela faisait que quelques jours, qu'il était ici, dans ce nouveau lieu, mais là encore, il était encore tout surpris, mais aujourd'hui, notre étalon n'était pas sous la surprise, aujourd'hui il était plutôt calme, une douce odeur sucrée le suivait dans son sillage, il était calme et continuait d'explorer les terres où il avait abouti, après sa mort, et ensuite quand il revint à la vie, même de son passé, il se souvenait de tout,.mais les blessures qui s,étaient faites lors de son combat pour garder ses juments, avaient toute disparues, encore là, Bandit ne comprenait pas encore la situation.

Il était heureux tout de même, il recommençait une vie nouvelle, et de plus est avec un pouvoir en plus, voire un don. Bandit, n'avait jamais pensé que les pouvoirs ou les dons existeraient vraiment. Il s'ébrouait puis continua de marcher, le sol sous ses sabots étaient glissants et Bandit devait faire attention pour ne pas tomber et se faire mal, mais il marchait doucement et il était tout de même assez solide sur ses 4 fers. Alors, il continuait de marcher, il passait devant une forêt enneigée, des grands stalagmites pendaient sur les branches, et plus il avançait, plus il commençait à faire chaud, où pouvait-t-il bien être par ailleurs, il se le demandait bien.

Alors, notre bel étalon palomino continuait de marcher, mais il sentit une odeur tout à coup, une odeur d'équidé, mais il ne la connaissait pas, comment pourrait-t-il la connaître par ailleurs, la seule personne qui avait croisé depuis son arrivée était cette jument noire qui s,était transformée , par il ne savait trop quel pouvoir dans un condor, cet oiseau de proie, noir et si laid, avec sa tête rouge, puis cet oiseau avait voulu lui parler, finalement, il l'avait suivi et cet oiseau l'avait mené au corps de la jument noire.

Il frisonna en y repensant puis continua son chemin, l'odeur se rapprochait et la chaleur augmentait, alors, il continuait puis il gravit une petite butte et il remarqua un étalon d'une robe foncée, alors Bandit se rapprocha de la falaise car le mâle semblait regarder un truc, alors en pensant près de l,étalon, Bandit lui fit un signe de tête, puis il s'étira le cou et vit la glace et le magma se cotoyer, mais le magma était très chaud, mais la glace ne fondait pas,puis en regardant au loin, il ne remarqua aucun volcan et ni rien, alors il laissa échapper cela.
"Comment est-ce possible?"
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Sam 18 Déc - 0:50

• Je n'ose regarder au-delà, par peur probablement de me rendre compte que ce n'est qu'un mirage. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Les lieux sont étranges, j'ai la vague impression de me sentir autre. Mon esprit pourrait divaguer, pourtant je lutte par mon âme, contre ces forces abstraites qui forcent le passage. Je résiste, le temps passe. Je ne sais depuis combien de temps je l'observe, mais sa voix résonne, alors je reviens à moi, en plénitude de mes moyens. Retour à la réalité après la parenthèse d'une histoire que je continue d'écrire...

• La vérité fut de dire qu'il ne prit pas complètement compte que l'individu lui avait parlé. Ses pensées s'étaient perdues dans des souvenirs qui ne lui appartenaient pas. Choses de plus en plus en fréquentes avait-il remarqué, depuis l'arrivée des premiers équidés il y a de cela presque une vingtaine. Il s'était sentit comme absent, et pourtant bien présent. Les paroles de l'inconnu avaient autant de sens que des mots abstraitement prononcés. Keïross tenta d'y revenir, tâchant avec calme et naturel à faire passer cette absence comme un simple détail mineur. Depuis combien de temps attendait-il une réponse? Le gris le regarda, ne tarda pas sur cette brève réflexion, et semblant avoir reprit toute conscience de son être, il dit d'un ton calme, d'une voix toujours aussi rauque....

« J'aimerai répondre à votre question avec utilité, hélas je ne le peux. » Il constata la réaction de l'étalon, puis ajouta calmement, d'un air toujours incroyablement serein. « Il existe parfois des choses que l'on ne peut expliquer. Et "parfois" en ces lieux est un bien maigre qualificatif. » Il aurait aimé gratifier l'individu d'un léger sourire pour le mettre à l'aise. Se sentir de nouveau très social comme il le fut il y a peu, mais il devait se rendre à l'évidence : jamais il ne changerai sa nature. Il maintient donc son regard, n'ajoutant rien de plus, de revenant sur aucune parole. Le Rôdeur, ou le Gangster, quoique peut être l'Etrange comme il fut si souvent appelé il y a bien longtemps, n'était désormais qu'un inconnu dont la véritable identité ne sera jamais dévoilée. Ainsi peut-être, étant là son grand et terrible destin : perdu dans les méandres d'une histoire déjà tracée.... ou presque.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Sam 18 Déc - 4:01

Bandit regarda l'étalon avec un regard en point d'interrogation, puis il continuait d'observer cela puis ensuite, bien que plus tard que Bandit ait prononcé ses premiers mots à l'oreille de cet inconnu, le mâle lui parlait justement. Il disait qu'il aurait bien aimé lui répondre, mais qui ne le pouvait pas, car sans doute tout comme lui, il devait l'ignorer.
"J'imagine, mais c'est tout de même étrange."

En fait, ses yeux firent le tour de l'endroit et il dit à nouveau.
"Tout est étrange, même ici et je me demande bien également comment est-ce pu revenir à la vie si j'étais mort et comment suis-je abouti ici et hélas, bien d'autres questions sans réponse."
Ensuite, l'étalon dit qu'il avait des choses qu'on ne pouvait pas expliquer hé oui comme il avait raison, ce qui venait de dire, répondait à toutes les questions de Bandit qu'il avait posé à voix haute.
"Oui en effet."

Ensuite, il se remit à contempler l'endroit et ses questions sans réponse continuaient de l'envahir, alors il s,ébroua puis sachant qu'il n'aurait aucune réponse, il était mieux de passer à autre chose, alors il regarda l'étalon et lui fit un sourire poli.
"En fait, comment vous appelez vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Sam 18 Déc - 11:38

• Il m'eus semblé que j'avais repris toute conscience de moi, pourtant des ombres dans les lointains me faisaient penser le contraire. Je sentais que cette rencontre était épiée, ou peut-être simplement lui, ou peut-être moi. Je n'eus jamais cru une seconde que pareil lieu existait en ce monde, je me suis hélas trompé. Serait-ce un avertissement du peuplement des terres? Je ne su répondre. Sa beauté si particulière m'emplissait de désir, de désirs malsains. Je sentais que je ne devais y succomber, la crainte d'un mauvais présage. Mais je restais là, devant cet inconnu à l'observer calmement, comme si rien de brouillait mon esprit...

• Il l'écoutait avec attention même si certains de ses gestes pouvaient faire paraître le contraire. Son regard se perdait derrière, sur les côtés. Des ombres passaient, discrètes, insaisissable. Disparaissant en fumée ou se faufilant derrière les stalagmites. Ces étranges choses auraient pu lui provoquer plus d'un frisson dans le dos s'il n'était pas autant de marbre. Il n'en dit rien au palomino, lui semblait serein mais emplis de questionnement, perdu dans un monde qui ne l'avait pas vu naître. Il ne semblait pas avoir vu ce qu'il voyait, ne semblait pas s'inquiéter de ces farouches ombres qui rôdaient, à des périodes de temps déséquilibrées. Le bruit du magma bouillonnant donnait l'impression de se retrouver à côté d'une nappe visqueuse n'attendant que le faux pas d'un être naïf. Ce lieu était vraiment étrange, vraiment dangereux... plus qu'une vision, un sentiment profond.

« Keïross » Il avait sortit son nom de manière automatique lorsque l'inconnu le lui avait demandé. Brève hésitation lui avait fait prendre quelques bonnes secondes de son temps. Mais les derniers évènements étaient intempestivement inexplicables pour que le rôdeur prête toute son attention. Cependant, il n'en demeurait pas absent, et ajouta : « ....et vous? » Il posa un regard sur l'inconnu à cette question. Un furtif regard qui alla se poser de nouveau sur l'intérieur des terres. Ses naseaux se pincèrent et il baissa à demi ses oreilles. Anormaux, c'était des évènements anormaux! Coupant presque court à sa demande, il prit le pas, engageant l'inconnu à le suivre. « Ne restons pas ici... »

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Dim 19 Déc - 2:42

Bandit continuait de regarder cet endroit avec ses questions sans réponse et l'inconnu ne lui dit rien de plus, mais il lui dit son nom, beaucoup plus tard, alors Bandit lui sourit.
"Enchanté de vous rencontrer."

Il sourit tout simplement puis ensuite, il continua de regarder cet endroit, mais Bandit commençait à avoir très chaud, puis il semblait avoir quelque chose de plus pesant voire étrange en ces lieux, Bandit n'aimait pas beaucoup cet endroit, alors il était dans son monde, mais il comprit la question de l'étalon qui lui demandait son nom.
"Je suis Bandit, je suis un peu perdu, je viens à peine d'arriver sur ces terres."

Ensuite, l'étalon semblait regarder autour de lui et tout comme Bandit, il ne semblait pas croire que cet endroit était très sécuritaire.
"Bonne idée, je vous suis."
Il se mit à suivre l'étalon à la robe foncée.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Dim 19 Déc - 12:09

• Il suffisait d'un faux pas, d'une mauvaise direction pour tomber entre ses griffes. Je sentais l'ambiance interminablement étouffante et je me risquais à avouer que j'étais inquiet. Ce sentiment de frayeur, de fuite contre quelque chose que l'on ne connait pas. Je n'aurai su le dire à ce dénommé Bandit, cet être déjà perdu ne pourrait que s'en sentir très en danger. Alors je ne dis rien, et continuai mon chemin vers l'intérieur des terres. Les ombres continuaient à épier, mais de moins en moins, je ressentais leur présence comme personne d'autre, mais cet appel morbide semblait régresser à chaque pas que je faisais. Alors j'avancerai, loin très loin, jusqu'à ce que ces êtres infâmes me laissent enfin en paix...

• Un pas rapide mais une pose de sabot assurée engageaient son mouvement. Solide sur ses pattes il ne souhaitait pour rien au monde glisser sur cette glace qui faisait du sol une patinoire. Il ne voulait pas se retrouver à terre, dénué de tous ses avantages au profil de ses ombres qui probablement ne feraient qu'en profiter. Mais Keïross savait parfaitement qu'il n'était pas seul, et il continuait à chaque instant à jeter un regard sécuritaire sur l'individu qui le suivait. Même s'il ne le connaissait pas, Keïross s'en sentait d'une manière ou d'une autre responsable. C'est alors que l'idée lui vint. Il se sentit stupide à l'oublie de ses dons. C'est alors qu'il s'arrêta, l'encolure courbée, nuque vers les cieux et naseaux vers les bas-fonds. Il se concentra, ses yeux ambres devinrent dorés et s'intensifièrent sur son visage. La glace craquela, fonda pour ne devenir qu'eau, et bientôt cette même eau ne fut plus que vapeur, laissant derrière elle une terre humide mais beaucoup plus stable. Il venait de faire fondre un maigre chemin, conduisant vers des lieux meilleurs... son regard redevint ambré, il regarda Bandit sans être surpris d'une certaine réaction.

« Il me semble que cela serait plus approprié à notre marche, continuons par ici. » Il désigna du regard le chemin, invitant Bandit à prendre les devants. Il ne savait si le palomino allait avoir confiance en lui. Après tout il n'avait été jusque là que très peu bavard, et ses simples mots n'avaient pas été très rassurant. Mais il voulait se trouver en arrière pour pouvoir agir au cas où. Depuis ses centaines d'années d'expérience, il avait su apprit qu'il valait mieux être trop prudent que pas assez...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Lun 20 Déc - 7:05

Bandit continua de suivre l,étalon à la robe foncée, les deux chevaux finirent par arriver sur la glace, alors Bandit ralentissait, il n'avait pas envie de se péter la figure et avoir l'air d'un bel imbécile qui ne sait pas marcher, surtout quand il est en train de faire une nouvelle rencontre, avoir tombé s'il aurait été seul, aurait été moins humiliant que tomber quand tu es avec quelqu'un, alors, sans prévenir le mâle bai foncé s'arrêta et une chance que Bandit s'en rendit compte juste à temps, sinon, il se serait ramassé dans le derrière de l'autre, cela n'aurait pas été mieux non plus. Keiross semblait regarder le ciel, il semblait fixer quelque chose.
"Que regardez vous??"

Alors, le mâle se mit à ses côtés puis observa le ciel et n'y vit rien, mais après en regardant bien, il remarqua que l'étalon semblait concentré.
"Euh??"
Peu de temps, après, il sentit la glace fondre et se transformer en eau, pus ensuite, se transformer en vapeur, laissant un sol humide, mais plus sécuritaire.
"Mais comment avez vous fait ça??"

Il sourit puis son odeur d'épinette était devenue une odeur sucrée, son parfum avait pris en compte ses sentiments, et vu qu'il était surpris, cela sentait sucrée.
"C'est vraiment intéressant et cela va aller beaucoup mieux en effet."
Ensuite, Keiross, lui indiqua un chemin, le laissant passer devant, alors il eut une courte hésitation se demandant s'il devait lui faire confiance, finalement, il s'y résigna.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Lun 20 Déc - 14:27

• Jl'observais les plus hautes stalagmites s'éloigner de nous, ou plutôt nous d'elles. Il n'en restait par ici que les vestiges abandonnés mais tout aussi impressionnants et nombreux. Je ne savais quand nous arrêter, mais je marchais, suivant le dénommé Bandit qui suivait mon propre chemin. Les ombres semblaient être moins nombreuses, prisonnières de limites qui n'étaient pour moi pas visibles. Ce monde aurait-il ses propres limites? L'idée me semblait apaisante, mais le désirs de s'y trouver ne semblait pas s'être tellement effacé et cela m'inquiétai plus que tout autre chose. Dans mon esprit flottait les questions auxquelles je ne pouvais répondre : combien seraient-ils à tomber dans le piège?

• Keïross aux aguets s'était sans nul doute aperçu qu'une odeur d'épine émanait de l'inconnu. Une odeur que l'on retrouvait dans les forêts de pins. Le gris pommelé se projeta dans ses souvenirs et devina le don éventuel que l'étalon pouvait avoir, mais comme il n'en parla pas, Keïross ne lui fit aucune remarque à ce sujet. Ils marchèrent peut-être bien dix minutes, les dessins de ces terres étaient toujours aussi semblables mais n'en perdaient absolument pas leur terrible magnificence. La marche était facilité par la terre qui avait été découverte, et ils avançaient à grand allure. Les ombres avait constaté Keïross, n'étaient plus que rare et la sensation d'inquiétude s'était considérablement estompé. Il regarda alors le palomino qui semblait toujours avancer. « Il me semble que nous pouvons arrêter là ».

• Le gris pommelé regarda autour de lui.... oui tout semblait plus calme même s'ils se trouvaient toujours sur les terres maléfiques. Il posa alors son regard sur le palomino, s'attendant à un moindre questionnement sur ses actes précédent ou sur les véritables raisons de leur courte exode. Mais Keïross prit de nouveau la parole, d'un ton rauque et grave, dans un calme omis présent chez lui; « Cette odeur d'épine... à moins que je ne me trompe, est apparue lors de votre arrivée sur les terres...? ».

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mar 21 Déc - 2:35

Bandit continuait d'avancer devant l'étalon puis ensuite, le mâle gris pommelé disait qu'ils pouvaient arrêter ici.
"D'accord, mais cet endroit où nous étions, il avait quelque chose d'étrange qu'est-ce que c'était??"
Ensuite, il regarda autour de lui puis de nouveau Keiross.

"Dites moi Keiross, pouvez vous me renseigner un peu sur cet nouvel endroit, car moi je dois vous avouer que je suis perdu, je me rappelle pas les endroits qui avaient ici, ce que je me rappelle, c'est tout mon passé et mon combat et ma mort. Je mourrus dans une clairière bordée par quelques épinettes, puis un moment donné, je me suis ramassé dans un endroit que je ne connaissais pas."

Ensuite, Keiross semblait regarder autour de lui puis ensuite, il me regarda et me posa une question sur une odeur d'épinettes, me demandant si cette odeur était apparue quand il était arrivé ici, oui il avait marqué qu'il avait une odeur d'.épinette qui le suivait tout le temps.

"Euh oui, vous sentez cela vous aussi. Qu'est-ce que c'est?"
Ensuite, il regarda autour cherchant des épinettes, mais il n'en avait pas ici autour d'eux.
"Pourtant comme on peut le constater , il n'y a aucune épinette dans le coin."
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mar 21 Déc - 14:28

• Plus rien, le silence, le vide le plus total. Je ne ressentais plus l'attirance en ce lieu, les ombres avaient disparues. J'imaginai alors qu'elles se soient dispersées ne pouvant m'atteindre en cet emplacement. Alors d'abord réjouis, je laissa mon être prendre toute attention sur les paroles de cette nouvelle rencontre...

• Keïross eu l'impression de souvent radoter. L'idée farfelue de planter un panneau devant le lieu d'arrivée lui vint à l'esprit, mais ce serait vraiment idiot. Il sourit intérieurement devant cette idée saugrenue et regarda Bandit, reprenant goût au sérieux, et prenant compte que ces questions avaient beaucoup d'importance à ses yeux. « Pas de pin effectivement, ce parfum vous suit à la trace. J'imagine alors que c'est votre don. » Il se retint d'émettre le fait que ce don n'était pas contrôlé, ce qui était d'ailleurs tout à faire normal. Le gris pommelé n'avait nul envie de dicter les actes de ces nouveaux arrivants. Il pouvait certes les renseigner sur ce qu'ils étaient devenus mais il ne voulait pas forcer quiconque à faire évoluer ce don, à l'accepter ou encore à le faire totalement disparaître de leurs habitudes. Cela pensait-il, leur revenait de droit, et c'est un choix qui se fera au fil du temps. Il observa Bandit, et enchaîna par la suite, calmement, comprenant qu'il n'avait pas répondu à toutes ses questions. « Vous êtes ici dans le monde que l'on connait le plus souvent sous Origin Questrian. Ce n'est pas ainsi que le nomme pour ma part, je vous l'aurez volontiers dit si nous ne nous serions pas trouvé en ce lieu, vous auriez eut peine à me croire. » Il marqua une pause, et constata sa réaction avant de continuer. « ...vous ici dans un monde... » Il prit son temps pour choisir ses mots. Ce n'était ni la vie après la mort car il y avait bel et bien une fin pour certains. Ce n'était ni un monde parallèle car la vie de s'écoulait que par la mort d'autrui... « ...en réalité c'est un monde où seuls certains morts peuvent arriver. j'ignore pourquoi, mais non pas comment. Je peux simplement vous dire que l'éternité et la magie n'effacent pas la mort. » Il fini sur cette étrange phrase... sans rien ajouter de plus.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mar 21 Déc - 21:22

Bandit écouta Keiross avec attention, alors il parlait que l'odeur de pin qui le suivait tout le temps était sans doute son don.
"Un don?? Ah oui?? Je suis encore sous le choc. "
Il regarda Keiross et lui demandait.
"chaque cheval qui arrive ici, a un don?"

Ensuite, il repensa à ce que Keiross avait fait pour la glace.
"Et vous ce que vous avez fait pour fondre la glace, c'est votre don?? Vous pouvez changer les matières?"
Ensuite,il regarda Keiross et lui demandait.

"Ce don va me servir à quelque chose en particulier, ou tout simplement il est là pour rien?"
Par la suite, Keiross disait des informations sur le lieu en particulier, alors Bandit écoutait avec attention.
"Ah oui? Alors cet endroit est Origin Equestrian?? C'est drôle, je vois ça comme un peu une seconde vie."

Ensuite, Keiross disait les dernières phrases, alors Bandit écoutait.
"D'accord. L'endroit que nous avons vu quand la larve et la glace se côtoyait sans fondre, c'est un peu comme de la magie?"
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 2:38

• Il y a souvent plusieurs réponses à nos questions : celle à laquelle on veut croire, celle à laquelle on veut pas. Je ne serais dire si chaque chose à une importe fonction, mais sa propre existence est le fruit de son utilité. Je saurais qualifier directement ce que je savais faire, car moi même je n'en voyais pas les limites. Tout ce qui me plaisais à penser, c'est que j'avais ces deux réponses à la fois. Celle qu'il voudrait entendre, celle qui ne voudrait pas. Que dois-je faire à présent? Je me las de savoir ce qui serait bien ou pas, je conclus alors que je dirais ce qui me viendra à l'esprit, car tout simplement je ne sais plus choisir...

• De nature, Keïross n'était pas du genre à parler de lui à tout va, surtout à des personnes qu'il ne connaissait pas. Il utilisa alors le fait qu'il posait pleins de questions à la suite pour passer outre ce sujet. Se dérober? Peut-être, peut-être pas. Une manière d'autre... oui c'est probablement de cette façon que Keïross voyait les choses. Il n'avait nul envie qu'on sache beaucoup de chose sur lui. Un nom sur un visage ne veut dire que trop peu, cela ne le dérangeait donc pas de divulguer cette information, ...mais son histoire, sa nature, son intimité, cela n'était pas du même ordre.« En effet, jusqu'alors tout être a obtenu un don spécifique à leur... renaissance; » Étrange mot, compliqué à se l'avouer même après tant d'années. Il continua de regarder Bandit sans lourdeur ni mauvaiseté. Il se contenta d'observer, puis ajouta calmement lorsqu'il lui demanda si l'association de la glace et du feu était dû à la magie... « De la magie... oui certainement. Une magie cependant très puissante, et qui je crains n'est pas des plus pure. Quoiqu'il puisse être, comme vous devez probablement vous en douter, ce lieu n'est pas très sécuritaire. » Ces paroles l'emmenèrent à regarder sur les pas qu'ils avaient faits quelques minutes. « Rassurez-vous, ce type de lieu est encore unique à ma connaissance dans ce monde... »

• Les terres au loin... sombres, froides. Coupée par la lave, il ressentait encore la chaleur parvenir jusqu'à eux. Keïross fronça les yeux, avant d'en revenir à Bandit qui avait probablement des choses à dire sur toutes ces remarques. L'étalon sentit le vent s'élever, faisant voleter ses crins noirs en bourrasque. Ses yeux ambrés furent à découvert quelques secondes, avant que son toupet ne retombe, les recouvrant de nouveau. Le gris pommelé regarda de nouveau les terres dont ils venaient de s'éloigner, soupirant silencieusement. A quoi devaient-ils s'attendre?

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 6:44

Bandit écoutait ce que l,étalon disait, mais il avait encore de la misère à s'y faire.
"Je crois que j'ai encore un peu de misère à m'y faire, mais je réussirai sans aucun doute."
Alors, chaque cheval qui débarquait ici, se retrouvait toujours avec un don, alors pour Bandit, c'était encore bien étrange, alors il s,ébroua puis regarda autour de lui puis ensuite, Keiross lui confirma que ce qu'ils avaient vu, était bel et bien de la magie.

Alors, Bandit regarda le mâle.
"Un genre de magie noire?"
Ensuite, il pencha la tête et la releva puis regarda l'étalon.
"C'est sûr que vous avez raison. Vous connaissez beaucoup mieux cet endroit que moi et c'est bien pour ça que je vous fais confiance."
Ensuite, Keiross le rassura, lui disant que c'était le seul endroit qui était comme ça dans ce monde.
"D'accord."

Alors, ensuite, Bandit suivit le regard de Keiross qui regardait au loin, la chaleur se faisait encore sentir, puis ensuite, le mâle le regarda puis regarda de nouveau devant lui, pour l'instant il n'avait pas d'autres questions.
"Simple question, on peut aussi mourrir dans cette vie?? Et faire comme avant, exemple fonder sa propre famille?"
Ensuite, il soupira puis il dit, un peu triste.
"J'ai croisé que des mâles pour l'instant, sauf une jument que je ne sais pas son nom."
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 13:44

• Famille... un fait aussi abstrait pour moi en ce monde, que dans celui d'où je viens. Après tout, qui aurais souhaité d'un vagabond à l'espoir impossible? Maintenant j'en ris, si seulement ils savaient que j'avais eu une part de raison... mais avant cela me déchirait. Famille dans l'autre monde était le premier mot d'ordre de toute une vie, fait perpétuer les générations, avoir le plaisir de vivre par partage... Cette idée était certes très attirante, mais se rendaient-ils compte que cela détruisait une grande part de liberté? Je suis.... différent, j'imagine les choses autrement et conçois les meilleurs choses comme de potentielles réalités inadaptées à notre mode de vie. Mais je comprends, dû moins j'essaie. Peut-être est-ce aussi parce que je n'ai pas connu cela? Par désir inconscient, ou simplement parce que mon chemin ne m'y a jamais mené...

• Keïross écouta les dernières questions de Bandit. Concluant avec tact que celles-ci pourraient être les dernières en vu du laps de temps qui s'était écoulé avant qu'il n'engage de nouveau la conversation. Des curiosités qui ne le surprenait pas vraiment. « Quelque soit le monde où vous pourrez vous trouver, la mort sera toujours là. Cet univers n'est pas un exception mais le temps que vous mettrez à mourir n'a pas de limite. Vous êtes éternel tant que vous jugez bon d'éviter de vous faire tuer, ou de vous tuer vous-même. » Il regarda Bandit. Le froid se faufilait au niveau des membres et les gelait progressivement. Le sang était moins actif et les membres en cette partie se refroidissaient maintenant à vu d'œil. « On y va? »

• Il attendit quelques instants pour voir la réponse de Bandit, puis lui aussi désormais curieux du monde dont il n'avait presque plus aucun souvenir, ce fut à lui de poser les questions. « Comment est la vie là bas ... je ne me souviens plus très bien...? » Il espérait ne pas emmener Bandit dans des souvenirs trop intenses, trop compliqués ou qui pourraient le mener à regretter ou à ne plus apprécier. Mais Keïross voulait savoir, toutes ces années passées dans sans savoir, sans ne plus voir la réalité dont il venait...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.


Dernière édition par Keïross le Mer 22 Déc - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 20:43

Bandit continua d'écouter l'étalon gris pommelé, alors il disait qu'il pourrait très bien mourrir ici à nouveau, mais il devait juste faire attention de ne pas se faire tuer ou de se tuer lui-même.
"D'accord."
Ensuite, Keiross lui demandait s'il pouvait y aller, Bandit était d'accord, car il commençait à faire plus froid en restant sur place.
"Oui bien sûr, mais est-ce comme dans le monde réel, y a-t-il des prédateurs?"

Ensuite, il se mit en marche avec l'étalon tranquillement, mais il n'avait pas répondu à la dernière question s'il pouvait fonder sa propre famille, il imagine que oui, aussi, alors il continua de marcher puis il regarda l'environnement, l'étalon semblait perdu dans ses pensées et ensuite, il lui demandait comment était la vie dans l'autre monde.

"Eh bien, comme ici, j'imagine, sauf à quelques différences près j'imagine. Moi dans mon ancienne vie, je suis né dans un élevage de chevaux morgans, j'ai fait de la compétition, puis un moment donné, j,étais tanné, je me suis sauvé, puis ensuite, je m,étais trouvé un petit troupeau de 2 ou 3 juments, puis ensuite, je me battis contre un étalon pour le garder, mais hélas, j'ai perdu et je suis mort suite à mes blessures."
Ensuite, l'étalon continua de marcher tranquillement, un petit vent soufflait.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 21:44

• Je crains... un monde tellement différent. Ces êtres, le rendrons t-il plus fort, ou le détruiront-ils?

• Keïross prit le pas tout en répondant à sa première question par un simple. « Probablement... ». Prédateur? Savons nous seulement qui sont les plu néfastes à notre vie? Ceux qui tuent pour leur propre survie, ou ceux qui le font par simple plaisir ou manière d'être. Keïross doutait que ce qui inquiétait Bandit était cette première hypothèse, il espéra alors juste qu'il n'était pas aussi inconscient pour se dire que chaque être n'est pas vrai, qu'ils ne sont pas tous pourvus de bonnes intentions. Ce monde rendait aux âmes perdues leur chemin. Il n'en détruisait pas la consistance, cela tout le monde devait en être certain. Hélas certains restent naïfs, toute leur vie, même deux s'il en faut...
Keïross vint se poster aux côtés de Bandit, marchant en parallèle et à même hauteur. Il gardait cependant une distance entre les deux, Keïross appréciait avoir de l'espace. Son encolure était légèrement plus haute que son garrot et était légèrement arquée, le chanfrein à la verticale faisait tomber son toupet droit vers le sol.

• Puis ensuite Bandit répondu à sa question. Il fut déçu de ne pas entendre tout à faire ce qu'il attendait, mais à quoi bon se rappeler des souvenirs éteints si ce n'est que pour regretter ou s'émerveiller? Rien... inutile et même presque pesant. Le gris pommelé se dit alors que Bandit avait bien fait de ne pas décrire l'autre monde. Alors il ne fit aucune remarque, et écouta attentivement jusqu'à ce qu'il eu terminé. « Ce dû être dur de s'échapper des hommes... » Il en avait vu de ces êtres en fuites, ne sachant où aller, ne connaissant rien du monde. Oh Keïross en avait aidé, mais la plupart s'étaient fait de nouveau capturé à ce qu'il s'en souvient. Surtout d'un, il se surpris à avoir un léger sourire en y repensant. Puis revenant de ses souvenirs, il regarda de son regard ambré Bandit.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 22 Déc - 23:36

Bandit regarda l,étalon avec un sourire, celui-ci lui disait que probablement il devait avoir des prédateurs, mais il ne devait pas avoir juste ça, sans doute, les méchants pourraient être des chevaux aussi.
"Des humains, je ne crois pas qu'il en ait ici."

Il s'ébroua puis regarda autour de lui tout en continuant de marcher, Keiross ne semblait pas tout à fait content de ce que je lui avais répondu, mais il ne me le redemandait pas, mais les lieux d'extérieurs étaient semblables que ceux d'ici, mais sans doute il n'y avait aucune magie, ensuite le mâle lui disait que cela devait être dur de s'enfuir de chez les humains.
"Oui c'est évident, mais moi si je me suis enfui, c'est à cause du palefrenier qui n'avait pas clencher la porte de mon paddock."

Il sourit puis continua d'avancer.
"Sinon, cela fait combien de temps que vous viviez ici?"
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Jeu 23 Déc - 15:59

• La signfication d'un temps n'a que peu d'importance lorsque l'on est seul. Je me souviens avoir compté les jours, les semaines et les mois. Puis las de tout ce temps qui passait, je n'y fit plus attention. A qui aurais-je pu le raconter? Seul dans cet univers qui était pourquoi autant un privilège qu'un emprisonnement. J'imaginais alors, ce temps qui j'en était certains, avait atteint des centaines. C'était dur à croire, mais c'était mon histoire...

• Keïross avançait, semblant réfléchir au nombre d'années qu'il avait passé ici. Pourrait-il simplement dire la vérité? Le croirait-il ou le prendrait-il simplement pour un cinglé? Keïross secoua légèrement la tête, non il devait pas triché, il ne pouvait plus triché avec la réalité qui avait fait de lui ce qu'il était. Un instant de silence se fit tinter de sa voix rauque et masculine : « J'ai arrêté de compter les années quand elles sont devenues centaines... ». Son regard était placé devant, un soupire, un soulagement. Il se demandait encore comme il avait fait pour ne pas sombrer, seul dans un univers à attendre ce qu'il croyait impossible. Le soulagement de pouvoir conter l'histoire, les récits passés et les secrets de ce monde fantastique. Il fini par avoir un léger hocher de tête et regarda Bandit. « ... oui, des centaines, ce doit être cela... ».

• La glace était moins présente par ici, et surtout le poudreuse rendait le sol moins glissant. Il était plus simple de s'aventurer sur les terres, les difficultés dues à l'équilibre étant alors anéantis. Keïross avançait à doucement tout en gardant une allure relativement active. Il observait les alentours, passant par Bandit, passant par les lointains horizons qui s'étendaient à perte de vue malgré une brume blanche qui venait de tomber sur les terres. Une fine brume qui laissait tout de même voir assez loin. Le lieu paraissait spirituel, étrangement magique. Un sentiment compliqué à interpréter, autant de bien être que d'incertitude. Mais ce n'avait été que cela ces derniers temps...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mar 28 Déc - 1:29

Bandit écoutait l'étalon parler, il en fut très surpris quaND IL entendit que cela faisait des centaines d'années.
"Woa vous êtes sérieux?"
Ensuite, il s,ébroua, et son odeur épîcée avait repris le dessus sur son odeur d'épinettes. Ensuite, il dit à l,étalon.
"Eh bien moi je suis mort j'en avais 6 ans."

Puis il le regarda.
"quand vous êtes arrivés ici, vous aviez quel âge?"
Ensuite, l,étalon suivait Keiross, il n'échangea pas de paroles sur le moment, puis ensuite, il le regarda puis lui demanda.
"Est-ce qu'il y a plusieurs chevaux ici?"
Il sourit puis attendit qu'il répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mar 28 Déc - 19:28

• Une vie pour un temps. L'ancienne ne veut plus rien dire...

• Keïross marchait toujours à ses côtés, se remémorant tout ce qui s'était passé depuis toutes ces années, où dû moins ce dont il pouvait se souvenir. Il jetait quelques regard à Bandit quand il parlait, mais la majorité du temps son regard était posté devant, ou plutôt dans les lointaines images de l'ancien monde. Il répondit à chaque question calmement, répondant tour à tour, entre chacune de ses questions. Il acquiesça quand il lui demanda s'il était sérieux. Oui, aussi surprenant que cela puisse être, c'était la pure vérité.« Six années? Que s'est-il exactement passé? ». Il n'eut pas le temps d'obtenir réponse à sa question que Bandit la lui retournait. Le pommelé alors, machinalement et de bonne volonté répondit ; « ...hm... je devais avoir vingt-cinq ans, à vrai dire cela fait tellement longtemps que je ne me souviens plus très bien... »

• Puis vint une nouvelle question. Keïross sourit à la vu de la curiosité de ce jeune être. Il se plia cependant au jeu, et annonça alors : « Oui il y a plusieurs chevaux ici, mais quoi vous ils sont arrivés il y a peu, ce nombre croît depuis presque un mois maintenant. Enfin, c'est ainsi que l'on compte les jours, dans l'ancien monde? » Le temps n'avait plus de raison d'être en cet univers. Chose à laquelle tous finirons par s'habituer.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 29 Déc - 1:01

Bandit regarda l'étalon et lui dit.
"Eh bien, je suis mort à cause des blessures que m'avaient causés un étalon pour défendre mon troupeau et mes juments. Je suis mort deux jours après ce combat dans une clairière entourée d'épinettes et je me sentais bien, alors j'imagine que c'est pour ça qu'il y a toujours une odeur d'épinettes qui me suit."

Ensuite, Keiross lui dit qu'il est mort à 25 ans, alors l,étalon le regarda avec un sourire puis lui dit.
"Dites donc vous avez vécu longtemps."
Ensuite, il sourit puis continua de marcher avec l'étalon tout simplement, dans un pas tranquille.

Par la suite, Keiross lui apprit qu'il avait quelques autres chevaux et que cet ancien monde avait commencé à se peupler, il y a un mois.
"D'accord."
Il continua de marcher avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Mer 29 Déc - 17:15

• Un monde pour chaque vie, une histoire pour plusieurs vies.

• Keïross hocha doucement la tête, en guise d'approbation. Le gris pommelé avait oublié les horreurs et la dure vie de cet ancien temps.Seul, il avait vécu sans mensonge, en tout cas il s'en convainquait. Il regarda Bandit, calmement, avant de renchérir leur discussion. « ...que comptez vous faire à présent? Cette deuxième chance... ce don, fruit d'un miracle dont je ne comprends que très peu le mécanisme. » Il sourit légèrement. Tant de choses à voire, tant de choses à créer. Ce monde est encore plus vaste, et encore plus imprévisible. Keïross avait rêvé refaire une vie normale, mais sans autre semblables cela semblait impossible. Il n'en avait pas eu une normale auparavant, un prix judicieux contre une vie lasse.

• Ill attendit alors, que Bandit réponde. L'espoir, l'envie de découverte, cela était probablement la meilleure qualité et le plus grand bonheur qui soit. Le gris pommelé se souvint bien de cette période enchanteresse, mais il avait vite déchanté, étant seul en ce monde. Cependant, cette exquise sensation revenait peu à peu chaque jour, quand il découvrait de nouveaux visages. Une renaissance, un cadeau du monde? Il secoua la tête. Ce n'était pas un cadeau, ni un fardeau. Cela était juste ainsi, ainsi va le monde et s'écrit l'histoire...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Jeu 30 Déc - 1:37

Bandit regarda l'étalon avec un sourire, puis il lui posa une question, il resta sans rien dire pendant un court moment, puis il lui dit tout simplement.
"Je ne sais pas, je vais vivre cette seconde vie avec beaucoup plus d'attention, pour ne pas remourrir une nouvelle fois, et j'aimerais avoir des enfants aussi.

Car dans le troupeau, je n'ai pas pu, deux attendaient des poulains et ce n'était pas le temps des chaleurs. Je vais tout faire pour ne pas refaire d'autres erreurs du même genre que j'ai fait dans le passé."

Ensuite, il s'ébroua puis regarda de nouveau le paysage puis le regarda.
"Dites moi est-ce que je peux vous tutoyer?"
Il sourit puis attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   Dim 2 Jan - 16:30

• Un rêve pour une vie. J'aurai aimé connaître le mien.

• Keïross sourit doucement en écoutant les souhaits de Bandit, ce qu'il fera à l'avenir. Il constata avec joie qu'il pensait vivre une vie digne de respect, pleine de charme et surtout entourée. Le gris pommelé fut soulagé de constater que les terres chaotiques qui s'étaient éveillées il y a peu n'influençaient d'aucune manière l'esprit des autres, alors peut-être ce retour ne sera pas mauvais. Vint alors une question, que Keïross gratifia d'un nouveau sourire, calme et approbateur. « Oui, si vous le voulez ». L'habitude tint bon mais la gris y remédia par la suite.

• Continuant d'avancer, et parti dans la conversation, il venait juste de se rendre compte qu'ils tournaient en réalité autour de l'îlot de glace et de feu. Cet endroit le surprendrai toujours... le feu côtoyant la glace, sans s'éteindre, sans fondre. Jamais il n'aurait cru pareil jeu des éléments, mais ici, il fallait s'attendre à tout. « J'espère sincèrement que tu y parviendras. Il n'y a de toute manière, pas de raison pour que ce ne soit pas le cas. »

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les méandres d'un temps oublié [bandit]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et dans les méandres de mon coeur, je persiste à croire que c'est là une erreur [Rose]
» L'avenir s'enracine toujours dans les méandres du passé.| PV Nuage du Crépuscule |
» « J’essaye de noyer mon chagrin dans l’alcool mais depuis le temps... il appris à nager, mon chagrin. » [Livre II - Terminé]
» Promenade joyeuse ... Dans un cimetière (PV truc, j'ai oublié son nom)
» Faire la sieste, dans le territoire ennemi en ce temps de guerre [Pv : Nara Chōhachirō]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin Questrian :: ORIGIN'QUESTRIAN HOMEPAGE :: ORTEON :: LE FEU JAILLIT, A CHAQUE PAS SA CHALEUR M'ENVAHIS-
Sauter vers: