AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]

Aller en bas 
AuteurMessage
Prince
la patte molle qui s'prend dans la danse
avatar

Participation : 123
Age : 22
Date d'inscription : 16/12/2010

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Lamios
Niveau: 1/4

MessageSujet: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Lun 20 Déc - 19:52

Je marchais à présent dans une neige m’arrivant jusqu’aux genoux. L’effort me faisait du bien, il me faisait oublier le doute qui m’habitait, l’hébétude dans laquelle j’étais. Hier, j’avais rencontré un autre étalon, celui-ci était doré. Il m’avait raconté des choses surprenantes, que je ne pouvais pas croire en toute raison. Il avait dit, en autre, qu’il avait un don, celui de diffuser du parfum ou quelque chose comme ça. Il m’avait raconté sa mort. Je le prenais pour fou mais maintenant je ne suis plus sûr de rien. Ce rêve est trop long et trop épuisant à mon goût. Je n’étais plus sûr que cela en soit un d’ailleurs. En fait, je n’étais plus sûr de rien. Autour de moi, le paysage avait changé. J’étais à présent au milieu d’une grande clairière entourée d’arbres majestueux coupé par une rivière à l’eau pure. Je m’approchais et bus à longues gorgées, les yeux mi-clos. L’eau était si fraîche que je la sentais descendre le long de ma gorge mais son doux bruit m’apaisait et me rassurait. Je rouvris les yeux et regardais mon reflet tremblant. J’étais comme avant. Toujours la même tête fine couleur charbon et la pelote blanche sur le front. Mes yeux inquiets étaient aussi sombres qu’avant. Tout était pareil sauf… ma joue. A cet endroit, une espèce de marque argentée en forme de griffe brillait. Je relevais la tête, interloqué puis rapprochai à nouveau mon nez du rideau clair. Toujours cette marque. Je me frottai la joue contre un antérieur mais elle ne partait toujours pas : elle faisait partie de moi. Je la fixai comme hypnotisé et après une ou deux minutes, quelque chose me gratta sur mon front. Je détournai à regret mes yeux de la marque scintillante… Et reculai précipitamment.

« Aaaaaaaaaargh ! C’était quoi ça ? »

Petit à petit, je revins vers l’eau et sursautai. Elle était toujours là. Sur le haut de mon chanfrein, une espèce de lame argentée était apparue. De quoi j’avais l’air avec ça ? Là où elle était, j’avais du mal à voir la base sans regarder dans l’eau. Mais elle était assez longue pour que je puisse voir la moitié. Mais qu’est-ce que c’était que ce machin ? Je penchai la tête et l’enfonçai dans le sol gelé. La lame entra sans aucune difficulté ou presque. Je l’enlevai tant bien que mal. Avec sa pointe, je fendis la surface de l’eau. Il ne se produisit rien, la lame brillait d’un bel éclat. C’était ça un don ? Heureusement que personne ne pouvait me voir maintenant. J’allais devoir rester avec ça toute ma vie ? Paniqué à cette idée, j’entrepris par différent moyen de l’enlever mais rien à faire cette « arme » - on pouvait considérer que c’en était une – était solidement fixé. Désespéré, je me lamentai à haute voix :

« Non mais qu’est-ce qui pourrait m’arriver de pire ? Apparemment je suis mort, il fait froid, il n’y a rien à manger, je suis entouré de fous et pour couronner le bouquet maintenant je ressemble à une vache ! »

J’enfonçai difficilement ma lame dans le tronc d’un jeune arbre avec fureur, l’histoire de ma venger sur quelque chose. Je ressortais la lame quand je m’aperçus que j’étais coincé ! Impossible de ressortir ce fichu truc.

« Oh non, voilà bravo Prince, maintenant t’es coincé ! Super ! On pourrait pas rêver mieux. »

J’abandonnai la lutte et soupirai. J’espérai bien que quelqu’un passe par là, histoire de m’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Lun 20 Déc - 20:20

• Que l'ancien monde semble beau tel qu'il est représenté. Farouche, libre et ivre de paix. Je sentais la fraicheur de la neige imbiber mes membres lorsqu'ils se posaient au sol. La saison froide, cette saison que dans l'ancien monde on appelait hiver. J'aimais rejoindre ces terres, retrouver l'innocence de mon passé, les souvenirs que j'en avais. Ces terres y étaient tellement semblables, je savais qu'à chaque fois que j'y retournais, ma vie défilait devant mes yeux. Était-ce aujourd'hui la recherche de réalité, le retour au bon sens, la volonté de me trouver sur une terre familière qui m'avais mené jusqu'en ces lieux? Je ne sus, je ne pouvais dire. Mes pensées s'en étaient allées loin, très loin au point que je ne me souviens plus à quoi je réfléchissais. Perdu dans le néant de mon âme si ancienne, je redoutais qu'elle ne faiblisse à présent. Les temps changent, l'avenir se construit. Je crois conter une histoire, celle à laquelle tout le monde voudrait croire. Mais j'ai l'inquiétude qui me guète. Cet univers semble fragile, un phénomène en entraine un autre et je me questionne sur les biens fondés de mes choix ces derniers temps. Aurais-je dû ouvrir les portes des morts? Au point d'en faire revenir le Chaos? Tout se bousculait en moi, là, lâche. Je détruis alors mes regrets et ma honte, dans l'idée que je ne pouvais savoir. Mais ma raison bâtis une idée plus terrible encore... celle à laquelle je ne veux croire...

• Se masse avançait tranquillement, dans un pas souple mais bel et bien tonique. Sa robe pommelée tranchait à demi avec la blancheur de la poudreuse. Ce n'était point semblable à la beauté qu'avait ce lieu en été, mais celui-ci n'en était pas moins splendide. Quelques rafales de vent se jetaient sur la clairière, mêlés à des pluies de neige. Son corps était mouillé, mais bientôt il parvint à s'abriter sous de grands arbres qui eux, étaient restés malgré les intempéries, très verdoyant. Il pensait être seul, comme toutes ces années passées, mais il se rendit vite compte que la solitude qu'il avait tant répugné allait bientôt lui manquer terriblement. Il faut l'avouer, il est difficile de changer du tout au tout de vie, même si cela puis paraître qu'un détail à côté de ce qu'ils avaient endurés. Quoiqu'il en soit, une forme noire se dessinait plus en contre bas. Un être un peu agité, dont Keïross ne comprit pas tout de suite la source. Il s'approcha alors et s'arrêta à une distance d'environs dix mètre, en arrière, le hasard fut qu'il arrive dans le dos de cet inconnu. Keïross ne dit rien, observa, et vu sa fameuse corne...

• Le gris pommelé resta silencieux, le regardant calmement. Ses naseaux soufflaient une fumée blanchâtre et son corps commençait à se refroidir. Il écouta ses grognements, et se surpris à sourire. C'est alors qu'arriva la chose inimaginable. Quel idiot pour se coincer ainsi! Keïross fut amusé de remarquer que cet étalon noir était bel et bien coincé dans le tronc d'arbre. De toutes les situations possibles il n'aurait jamais imaginé pareil évènement. Il ne se montra tout d'abord pas, pensant qu'il arriverait à s'en dégager, mais constatant que cela n'était pas le cas, Keïross soupira légèrement et prit le pas en sa direction. Se mettant à sa gauche, il observa avec plus d'attention la manière dont il était ancré dans le tronc d'arbre. « Voilà donc une situation bien surprenante, .... de toute ma vie je n'ai jamais observé pareille bêtise. ». Keïross sourit, il l'avait taquiné tellement la situation l'amusait.
Il fini par reprendre son sérieux. « Ne bougez surtout plus. » L'étalon se concentra sur les pourtours de la corne, et ses yeux brillèrent d'une lueur dorée. Concentré, il parvint à détruire en des particules friables le rayon où se trouvait la corne, que ce soit en profondeur ou en largeur. « ...je vous laisse faire le reste. » Keïross se recula.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince
la patte molle qui s'prend dans la danse
avatar

Participation : 123
Age : 22
Date d'inscription : 16/12/2010

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Lamios
Niveau: 1/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Mar 21 Déc - 13:24


Après plusieurs minutes pendant lesquelles j’étais coincé, un cheval vint à mon secours. Non en fait, il commença par se « moquer » de moi. Je répondis, un peu énervé :

« J’aimerai bien vous y voir, vous, avec un machin comme ça sur le chanfrein. »

L’étalon pommelé reprit son sérieux et me demanda de rester calme. Je fus tenté de répliquer mais je gardais le silence et me tins tranquille. Quelques secondes plus tard, je pouvais me reculer pour sortir la lame du tronc. L’étalon gris avait réduit en poussière une petite partie de l’intérieur du tronc Je jetai un regard renfrogné et marmonnai un « Merci.» Un peu étourdit d’être resté la tête coincé pendant un bon moment, je m’ébrouai. Puis je finissais par prendre la parole :

« D’abord comment se fait-il que j’ai ce truc ? On peut pas l’enlever ? Vous, vous n’avez rien. Et puis où on est où en fait ? Hier un cheval un peu étrange m’a parlé de mort et de dons… N’importe quoi ! On est pas mort ? Si ?
Ah et au fait, pendant que j’y pense, qui êtes vous ? »


On aurait dit un vrai moulin à paroles mais je m’en fichais parce que j’avais besoin de réponses, de savoir. Cet équidé là allait sûrement m’aider, il semblait vieux et jeune en même temps, fougueux mais sage. Une étrange impression émanait de lui. Je n’aurai su dire quoi, après tout j’en sais rien moi ! Enfin bon, maintenant ce cheval allait me prendre pour un idiot vu la posture dans laquelle il m’avait trouvé. Enfin… Tant pis, ce qui est fait est fait. Au moins ce qui est rassurant, c’est que même si je suis mort, je ne suis pas tout seul ! J’ai déjà rencontré deux chevaux en deux jours alors, soit j’ai beaucoup de chance, soit il y a plein de chevaux ici. Je pencherais bien pour un peu des deux.
En attendant que l’inconnu prenne la réponse, je baissais la tête et soufflai dans la neige, juste pour le plaisir. Je contemplais un instant mon ombre, qui était à présent dotée d’une corne. Si mes amis me voyaient maintenant ! Ils ne me reconnaîtraient pas ou alors ils se moqueraient de moi… De toute façon, cela fait si longtemps que je ne les ais pas vus ! Je soupirai et frissonnai. L’air était légèrement trop frais pour mes poils un peu fins en cette saison. Pourtant je revivais ici, mon caractère d’avant commençait à revenir et en mon for intérieur, je trépignais d’impatience de partir à l’aventure ! Mais non pas encore, pour l’instant l’heure était à la découverte de la vérité. Mon regard sombre se fixa à nouveau sur l’autre équidé. Mes oreilles pointèrent en avant et j’écoutai ce qu’il avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Mar 21 Déc - 13:47

• J'avais beau subir mes pensées noires, je ne pouvais que constater les bienfaits qu'avaient cette situation sur mon être. Pris dans l'ironie de son sort, j'avais oublié l'espace d'un instant la sombre orra qui me surplombée, là, omis présente et lourde à porter. Je serrais les mâchoires, tentant d'oublier au moins quelques temps mes troubles. Je ne pouvais continuer ainsi à me lamenter. Je pris une bouffée d'oxygène évacua toute la pression qui m'environnait... ne pas subir, toujours assumer...

• Quand il fut enfin sortis et qu'il posa un nombre incalculable de questions il soupira. Il n'avait pas fallu longtemps à Keïross pour se demander s'il avait bien fait de le sortir de là. L'idée de l'avoir laissé ainsi mijoter quelques temps aurait pu être toute aussi plaisante. Mais l'étalon devait bien se l'avouer, même bavard cet inconnu ne lui avait rien fait. Il l'observa faire, ne dit rien durant toute la période où il parla, tâchant de toutes les noter. Lorsqu'il eu enfin terminé, Keïross avait l'encolure haute, les oreilles droites et une arcade légèrement soulevé, l'air de demander s'il avait enfin fini ses jérémiades. Ne sachant dans l'immédiat par ou commencer, il se contenta de répondre machinalement, dans l'ordre des questions posées, sans apporter aucun détail. Après tout, cela aurait prit une nuit entière pour tout détailler. Alors, sa voix rauque prit le dessus du silence, dans une calme symphonie. « Ce que vous avez sur le crâne est un don. Vous pouvez la faire disparaître mais non pas l'enlever. Vous étiez mort avant d'arriver en ces terres. ... et je ne suis pas une foire d'informations. » Keïross négligea volontairement la question sur son identité. Il prit une courte pause avant d'ajouter, toujours calmement. « Satisfait? » Keïross avait sortis cette question sans réponse, dans la manière de dire à l'étalon qu'il n'avait pas forcément apprécié toutes ces plaintes et ces questionnements. Bien qu'il soit compréhensif, il avait vécu pendant de longues décennies solitaire, au calme, à l'abri constant de tout être semblable à lui-même. La venue de tant d'équidés sur les terres le rendait parfois irritable, son manque de patience venait de son habitude à ne pas être entouré.

• Conscient du potentiel tranchant de ce dernier mot, il regarda de ses yeux ambrés l'inconnu dont il ne connaissait toujours pas le mot. Soupirant légèrement, il décida finalement de ne pas trop jouer avec les nerfs d'un nouvel arrivant. « Mon nom est Keïross, et je suis le doyen de ce monde. Comment vous nommez-vous?. » Il avait reprit un ton plus apaisant, amenant à détendre l'atmosphère qui s'était un peu électrifiée.
Il l'observa, l'écouta. Sentant par la même toujours la fraicheur de l'hiver pénétrer difficilement jusqu'à ses os. L'hiver ne lui plaisait vraiment pas, mais le simple fait que cette saison reflétait une part de ce monde qu'il avait quitté involontairement il y a bien des centaines d'années, lui réchauffait l'esprit. Souvenir... l'histoire d'une vie passée.

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince
la patte molle qui s'prend dans la danse
avatar

Participation : 123
Age : 22
Date d'inscription : 16/12/2010

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Lamios
Niveau: 1/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Mar 21 Déc - 20:41


L’étalon gris se dressa devant moi, presque réprobateur. Je compris qu’il était plutôt sérieux ou trop habitué à vivre seul pour supporter pareille impatience. Quoiqu’il en soit, je devrais à l’avenir éviter de trop l’importuner. Après tout, il y avait d’autres chevaux à aller embêter dans le monde, même dans celui-ci. La voix de l’étalon était rauque mais elle ne cassait pas le silence, elle en faisait partie. Apparemment ce que j’avais sur la tête était un don et je pouvais l’enlever. Oui mais comment ? Je tenais ma langue… Pour le moment. Ensuite, le dénommé Bandit n’était pas fou, nous étions tous morts. Avec deux avis contre un, j’étais obligé d’y croire. Surtout que je me rappelai de ma mort.
L’étalon ne répondit pas aux autres questions et déclara qu’il n’était pas une source d’informations. Déçu mais assagi, je baissai un peu les oreilles et l’encolure.

« Oh… Désolé. »

L’étalon me demanda si j’étais satisfait. J’aurai bien répondu non mais une voix dans ma tête me dit qu’il fallait mieux garder le silence. On ne jouait pas au plus malin avec ce cheval là, et puis je venais juste d’arriver, mieux valait garder la tête basse. Je n’avais pas envie d’avoir d’ennemis après tout et mon comportement quelque peu agité m’avait valu d’être déjà dans la zone « attention.» Il faudrait que j’apprenne à mieux me contrôler à l’avenir.
Puis finalement le gris décida de se présenter : Keïross. Un nom étrange mais qui sonnait bien. A moins que ce soit moi qui ait un nom étrange ? Sûrement, puisque c’est les bipèdes qui me l’avaient donné. Les yeux brillants, j’avais repris un peu d’assurance devant le ton plus calme qu’avait adopté Keïross.

« Moi, c’est Prince. »

*Prince, tu as oublié quelque chose…*

« Euh enchanté… Keïross. »

Bandit avait fait ça l’autre jour alors peut-être fallait-il faire pareil pour être poli ? Sûrement. C’est juste que je n’aie pas l’habitude d’employer ce terme, c’est tout. Laissant passer un silence paisible, je me décidai à poser une question, une seule, juste une petite…

« Et… Et comment on doit faire pour enlever ça ? »
Je désignai des yeux la lame sur mon chanfrein. Elle ne voulait toujours pas partir celle-là. Je devais avoir l’air malin avec ça. Je me taisais et, contenant mon impatience, attendait que le dénommé Keïross apporte un brin de réponse, même énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keïross
le Surpême
avatar

Participation : 1352
Age : 25
Date d'inscription : 04/02/2009

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Hybride
Niveau: 4/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Mar 21 Déc - 22:13

• Je fus surpris de remarquer l'importance que l'étalon avait prit à la vue de mon irritabilité. Je me dis que peut-être j'avais été trop loin pour si peu. Quoiqu'il en soit la tranquillité était revenue en ces lieux, et maintenant je profitais pleinement du silence des lieux. Même si je fus il y a bien longtemps habitué à la magie, je ne cessais de regarder la splendeur de sa corne, d'une couleur d'argent et d'un scintillement si particulier. Une lame tranchante qui ne me donnait pas envie de m'y frotter. Terriblement saillante, terriblement dangereuse. En avait-il simplement conscience? Je préférai alors me taire et calmer mes ardeurs, devenir plus agréable bien que cette tâche ne me sois pas très évidente.

• Il se nommait donc Prince. Un nom particulièrement royal mais le gris n'en tira aucune conclusion. Lorsqu'il se fut présenté, il abaissa doucement la tête, en guise de révérence pour le saluer et éviter de prendre la parole. La conversation, ou du moins les paroles du noir étaient coupées par des silences courts mais qui étaient beaucoup plus agréable qu'une rafale de question. Keïross ne le pressa donc pas, et attendit avec calme qu'il eut terminé. Son regard ambré passait sur la lame du l'inconnu, puis revenait dans les yeux de celui-ci même. Où qu'il ait regardé, il ne passait pas son regard à un autre endroit que là où se tenait le dénommé Prince. La splendeur de la lame émerveillait Keïross qui était toujours attiré par celle-ci. Cela n'était pas malsains, ni quoique ce soit d'autre, c'était une certaine admiration pour les détails sublimés qui en gravaient la matière. Lorsqu'il lui demanda de quelle manière il pouvait faire disparaître cette corne, Keïross resta tout d'abord muet. Comment aurait-il pu savoir? Il était certes ancien, il était certes maître de ses pouvoirs mais chaque pouvoir choisit son maître, et seul lui connaît le secret de son utilisation.

• Ne souhaitant pas mettre en mauvaise posture l'équidé, il fini par dire d'un ton toujours serein. « J'imagine que -comme pour la plupart- cela tient de votre volonté. » Keïross imaginait que la volonté profonde et actuelle de Prince était de la faire disparaître et qu'il n'y parvenait pas, alors il compléta : « ...et également d'un peu d'entrainement.. » Il regarda autour de lui, constatant comme prévu qu'il n'y avait personne. Il hocha la tête puis ajouta de nouveau : « Pourquoi l'enlever si votre gène n'est d'être vue? Personne à part moi n'est témoin de l'apparition de votre lame, et tout le monde ici est comme vous, ou presque.. » Presque, car même s'ils étaient tous magiques, aucun n'était pareil...

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

J'ai connu la vie, j'ai connu la mort, ma vie a commencé le jour où je suis mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince
la patte molle qui s'prend dans la danse
avatar

Participation : 123
Age : 22
Date d'inscription : 16/12/2010

Indice Fantastique de l'Individu
Don : Lamios
Niveau: 1/4

MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   Ven 21 Jan - 21:23

Patiemment, j'atendis la réponse de l'étalon gris. Son calme était contagieux, il fallait l'avouer. Plus je passais du temps en sa compagnie plus je me sentais apaisé. Mon nouvel apaisement tenait aussi en partie du fait que je renaissais. Oui c'est ça, j'avais vraiment l'impression de rénaître dans un nouveau monde. Pourtant c'était faux, j'étais mort, je n'avais pas rajeuni et dans ma tête les images douloureuses n'étaient pas mortes pour autant. Elles hantaient parfois mes nuits et se cachaient dans mon ombre. Mais pour l'instant du moins j'étais calme, je n'avais plus besoin de chercher des réponses puisque je les avais, du moins en partie. Une infime partie de vérité se dévoilait à ma conscience.

Keïross suggéra que cela tenait sûrement de la volonté. Je me concentrais et essayais de faire disparaître cette lame. Essayant le vide dans l'esprit puis la concentration extrême mais aucunes des deux techniques ne marchaient. Je soupirai et abandonnai. Keïross avait raison, il fallait aussi un peu d'entraînement à priori. Puis l'étalon me posa une question intéressante. Pourquoi l'enlever ? La gêne d'être vue ? Ce n'était qu'une partie du problème. Je n'étais pas obsédé que par ma plastique non plus ! Avouer avoir une lame sur le front - aussi belle et utile soit-elle - c'était vraiment bizarre. Comment accepter en quelques jours à peine le fait d'être mort et d'avoir des propriétés magiques ? C'était dur à accepter même si au fond de moi je l'avais déjà fait. Je laissai passer un silence pour choisir mes mots :

"Eh bien, je ne sais pas vraiment. Ce n'est pas que je veux qu'elle disparaisse pour toujours - non elle est très utile - mais j'aimerai, je ne sais pas, pouvoir contrôler son apparition."

Je méditais la question et m'apprêtai à répondre quand ma lame disparut. Je regardai là où aurait dû se trouver que la corne mais elle n'y était plus. Les yeux interlrogateurs je fixai encore un instant le vide puis éprouvai un pincement au coeur : c'est que je commençai à m'y habituer moi à ma compagne de route. (xD)

*Prince tu changes d'avis comme de chemise !*

Enfin techniquement je n'ai jamais mis de chemise alors en changer... Enfin c'est une expression couramment utilisée chez les bipèdes je crois. Pour la forme je commentai :

"Elle a disparut."

Je sourit à l'étalon gris Puis replongeai dans le silence. Encore et toujours le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis fou, complétement fou ! [PV Keïross]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Andelys
» Vient voire Johanna complétement ivre [Pv Jo']
» Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp]
» PENNYWISE, CLOWN MALKAVIAN
» Une rumeur, une plage et un homme ... Complétement nu ! ♦ Erick Grey & Myndi M. Birkin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Origin Questrian :: ORIGIN'QUESTRIAN HOMEPAGE :: ANTHARIS :: RETOUR AUX SOURCES, ME REVOICI-
Sauter vers: